RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2

Procédure exceptionnelle de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

dans l’Aude

Procédure exceptionnelle de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

dans l’Aude

 

Lors de l’épisode méditerranéen de type cévenol qui a frappé l’Occitanie dans la nuit du 14 au 15 octobre 2018, le département de l’Aude a subi des précipitations d’un niveau exceptionnel, générant localement, en quelques heures, l’équivalent de 3 mois de pluie.

Ce sont près de 1500 femmes et hommes, sapeurs-pompiers, unités spécialisées de la sécurité civile, bénévoles des associations agréées et forces de sécurité intérieure, appuyés par de nombreux moyens héliportés, qui ont été engagés au plus près des zones sinistrées. Cette mobilisation d’ampleur a permis de procéder à la mise en sécurité et au sauvetage de plusieurs centaines de personnes.

Compte tenu de la gravité de l’évènement qui a entraîné le décès de 14 personnes et nécessité l’évacuation de 1800 personnes, au nom de la solidarité nationale, le Gouvernement a décidé de mettre en œuvre, en urgence, une procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les 126 communes de l’Aude les plus sérieusement touchées. Un arrêté interministériel exceptionnel a été publié ce jour.

Les dossiers de toutes les autres communes sinistrées seront examinés, dès la semaine prochaine, en procédure accélérée.

Par ailleurs, le Gouvernement a demandé la mobilisation de tous les dispositifs de secours, notamment le fonds d’aide au relogement d’urgence (FARU) et le fonds de secours d’extrême urgence (FSEU), au bénéfice de ceux de nos concitoyens qui ont tout perdu au cours de ces événements dramatiques.

Décès accidentel d'un militaire de l'opération Barkhane

Message de Geneviève DARRIEUSSECQ

Secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées

 

Décès de Hamlaoui MEKACHERA

 

 

Je salue en Hamlaoui MEKACHERA un illustre prédécesseur qui géra pendant cinq années, de 2002 à 2007, le secrétariat d’Etat puis le ministère des Anciens combattants. Commandeur de la Légion d’Honneur, détenteur de l’ordre national du mérite et de la croix de la valeur militaire, il le fit avec talent et savoir-faire, avec cette désormais rare singularité d’être lui-même un ancien combattant des guerres d’Indochine et d’Algérie.

Né en Algérie en 1930, il choisit la France au temps de l’indépendance. Français de cœur, il vécut plusieurs vies. Celle du commandant au service de la France, celle du directeur d’hôpital au service de la santé publique, celle du politique au service de ses combats et notamment ceux de l’intégration, de la reconnaissance et de la mémoire.

Le titre de son ouvrage est surement un des meilleurs résumés de sa vie : un seul cœur, un seul drapeau. De l’école des enfants de troupe au ministère des anciens combattants.

Homme d’engagement, homme de conviction, homme de fidélité, Hamlaoui MEKACHERA mérite notre reconnaissance. A sa famille et à ses proches, j’adresse mes sentiments attristés et mes sincères condoléances.

Ouvry a remporté deux lots du marché de systèmes de protection filtrantes NRBC lancé par l'UGAP

Entreprise spécialisée dans les systèmes de protection individuelle NRBCe et la décontamination,

Ouvry remporte deux lots du marché de systèmes de protection filtrantes NRBC lancé par l'UGAP

Entreprise spécialisée dans les systèmes de protection individuelle NRBCe et la décontamination, Ouvry a remporté deux lots du marché lancé par l'UGAP (Union des Groupements d'Achats Publics) en avril 2018 pour la fourniture d'ensembles de tenues de protection filtrantes contre les risques nucléaires, radiologiques, bactériologies et chimiques (NRBC). Ces lots concernaient plus précisément les ensembles de protection filtrante NRBC légère et les masques respiratoires spécifiques NRBC. Ces produits seront proposés par l'UGAP à partir de Décembre 2018.

 

L'offre de la PME lyonnaise, leader dans la conception et la fabrication de systèmes de protection individuelle NRBC de nouvelle génération, comporte la Polycombi® NRBC destinée aux primo-intervenants, des gants et des masques respiratoires ainsi que des prestations de formation et de maintenance.

 

Le lot de tenues est composé à la fois de produits seuls, de kits complets opérationnels, et de kits complets instruction :

  • Polycombi®

  • Gants étanches en butyle

  • Gants filtrants TARGET®

  • Gants et lingettes DECPOL®

  • Versions Instruction correspondantes

 

Le lot de masques respiratoires spécifiques NRBC comprend :

  • Masque OC50® et sa version civile OPC50

  • Accessoires : sacoche de transport, micro et amplificateur de voix, visières amovibles

  • Prestations de maintenance des masques chez Ouvry

 

En complément, Ouvry propose différentes prestations de formation des utilisateurs :

formation aux risques NRBC, à l'utilisation des produits (habillage, déshabillage, mise en situation avec des simulants d'agents chimiques de guerre) ; formation de formateurs ; formations à la maintenance des masques de niveaux NTI1 et NTI2.

 

Les produits concernés : Polycombi®, gant TARGET®, masque OC50®, DECPOL®

 

Spécialement développée pour les primo-intervenants, la combinaison polyvalente NRBC Polycombi® est fondée sur un concept de protection filtrante NRBC. Elle est extrêmement légère et ergonomique. Certifiée CE de catégorie III, elle assure une protection contre tous agents chimiques de guerre pendant 12 heures, une protection radiologique et biologique et elle résiste aux éclaboussures de type spray. Elle existe en version Polycombi® Instruction.

 

Les gants filtrants TARGET® protègent contre les agents NRBC sous forme liquide, vapeur et aérosol pendant 24 heures suivant les recommandations OTAN. Leur dextérité et leur robustesse en font un excellent gant polyvalent pour manipulation d'armes, radio, électronique, etc. Les gants TARGET® ont été validés et optimisés par des forces d'intervention, forces de l'ordre et forces armées.

 

Le gant et la lingette DECPOL® sont destinés à des usages duaux (à la fois civiles et militaires). DECPOL® est utilisé à la fois par les forces armées, les forces de l'ordre, et les primo-intervenants qui peuvent être confrontés à une attaque ou à une exposition chimique ou biologique. Il a notamment été déployé dans les lots PRV (Points de Regroupement des Victimes). Il est également utilisé en milieu industriel, en laboratoire ou dans des infrastructures critiques.

 

Polycombi® et Target® équipent l'ensemble de la police nationale ainsi que la plupart des unités de gendarmerie.

 

Conçu à partir de travaux de recherche et d'innovation conduits à l'écoute des utilisateurs et des opérateurs, le masque OC50® équipe des unités de sapeurs-pompiers et des opérateurs des forces militaires, de sécurité ou d'intervention publiques (gendarmerie, unités spécialisées de police, civiles) ou privées (RATP, SAMU...) en France et dans plusieurs pays. Plus de 150 établissements de santé l'ont acquis ainsi que de nombreux services départementaux d'incendie et de secours (SDIS).

 

La Polycombi® et le masque OC50® sont utilisés par plus de 40 services départementaux d'incendie et de secours comme par la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

Le parquet de Paris a ouvert ce matin une enquête pour "menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire" et "violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique"

Le parquet de Paris a ouvert ce matin une enquête pour "menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire" et "violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique", à la suite des incidents qui se sont produits hier lors des perquisitions menées notamment au siège de la France insoumise dans le cadre de deux enquêtes préliminaires pour détournement de fonds publics et financement illicite de parti politique.

 

S’il n’appartient pas aux membres du Gouvernement de commenter une procédure judiciaire en cours, Christophe CASTANER, Ministre de l’Intérieur condamne et condamnera toujours fermement les violences commises à l’encontre de magistrats et de fonctionnaires de police, dans le cadre de leurs missions. 

 

Il appartiendra à l’autorité judiciaire, et à elle seule, de déterminer les responsabilités éventuelles. 

 

Le Ministre de l’Intérieur tient par ailleurs à réaffirmer son entier soutien et sa totale confiance aux fonctionnaires de police concernés alors qu’ils agissaient dans le respect du droit, sous l’autorité du procureur de Paris et après autorisation expresse du juge des libertés et de la détention, comme l’a rappelé le Premier Ministre aux Questions d’actualité au gouvernement.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.