RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, ministre de l’Intérieur fait part de sa très grande tristesse à la suite du décès en service, tôt ce matin, d’une gardienne de la paix affectée au commissariat d’Albi (Tarn), alors qu’elle intervenait pour sécuriser la circulation à la suite d’un accident de la route.

 

 

M. Edouard PHILIPPE, Premier ministre, ministre de l’Intérieur fait part de sa très grande tristesse à la suite du décès en service, tôt ce matin, d’une gardienne de la paix affectée au commissariat d’Albi (Tarn), alors qu’elle intervenait pour sécuriser la circulation à la suite d’un accident de la route.

Percutée par un véhicule, la gardienne de la paix est décédée sur place. Agée de 49 ans, elle était mère de deux enfants.

Le Premier ministre, ministre de l’Intérieur, tient à adresser à sa famille, à ses proches et à ses collègues de travail ses sincères condoléances. Il les assure de tout son soutien en ces tragiques circonstances qui rappellent le danger auquel policiers et gendarmes sont quotidiennement exposés pour assurer la sécurité des Français.

A la suite d’un épisode méditerranéen de type cévenol toujours en cours et très actif, le Languedoc Roussillon est impacté depuis cette nuit par de très fortes précipitations (jusqu’à 350 mm localement) qui ont entrainé de fortes inondations et des crues des cours d’eau et rivières de la zone.

A la suite d’un épisode méditerranéen de type cévenol toujours en cours et très actif, le Languedoc Roussillon est impacté depuis cette nuit par de très fortes précipitations (jusqu’à 350 mm localement) qui ont entrainé de fortes inondations et des crues des cours d’eau et rivières de la zone.

 

Dans l’Aude, actuellement département le plus touché (notamment les communes de Carcassonne, Conques sur Orbiel, Aragon, Berriac, Trèbes, Floure, Villegailhenc, Villemoustaussou et Villalier), les précipitations sont qualifiées d’exceptionnelles et ont généré localement l’équivalent de 3 mois de pluie concentrées sur quelques heures. Le vent, très fort par endroit (100 km/h), provoque un ralentissement de l’écoulement de l’eau accentuant les inondations.

Les secours départementaux, à savoir 350 sapeurs-pompiers locaux, appuyés par 160 gendarmes, interviennent sans interruption depuis cette nuit sous la coordination du Préfet. Un barrage, à Pezens, est en cours de débordement, la population du village est évacuée.

350 sapeurs-pompiers et sapeurs-sauveteurs de la sécurité civile ont été déployés en renfort. De plus, 4 hélicoptères et 1 avion de la sécurité civile, 3 hélicoptères de la gendarmerie nationale et 1 Super Puma des Armées procèdent aux reconnaissances des zones sinistrées ainsi qu’à la mise en sécurité et au sauvetage des personnes.

Le bilan humain, susceptible d’évoluer, fait actuellement état de 7 morts et de 5 blessés graves.

 

Edouard PHILIPPE, Premier ministre, ministre de l’Intérieur fait part de sa très vive émotion devant le lourd bilan d’ores et déjà enregistré et adresse son soutien aux blessés et aux proches des victimes. Il souhaite témoigner de la reconnaissance de la Nation aux personnels de secours et de sécurité actuellement mobilisés et salue leur dévouement et leur courage.

 

En déplacement à Nantes, il vient d’annoncer qu’il se rendrait sur les lieux des intempéries dans l’Aude cet après-midi.

Gérald DARMANIN félicite les douaniers du Havre pour la saisie de 348 kilos de cocaïne

 

Les douaniers du Havre ont saisi 348 kilos de cocaïne lors du contrôle d’un conteneur en provenance d’Amérique centrale.

Gérald DARMANIN félicite les douaniers du Havre pour la saisie de 348 kilos de cocaïne

 

Les douaniers du Havre ont saisi 348 kilos de cocaïne lors du contrôle d’un conteneur en provenance d’Amérique centrale. La valeur totale de la marchandise est estimée à près de 30 millions d’euros sur le marché illicite de la revente au détail de stupéfiants.

 

Le 5 octobre, les agents des douanes de la cellule de lutte contre le trafic illicite par conteneurs (CELTICS) du Havre ont ciblé un conteneur en provenance d’Amérique centrale pour suspicion de transport de produits stupéfiants.

 

Lors de la visite du chargement, le passage du conteneur au scanner par les agents de la brigade des scanners mobiles de la douane, positionnés en renfort sur place, a rapidement mis en évidence une masse sombre au-dessus du chargement composé de 2 206 cartons de fret légal. Les agents de la brigade de surveillance extérieure Conteneurs (BSE) ont alors procédé à l'ouverture du conteneur et découvert dans le chargement les sacs qui renfermaient 300 pains de cocaïne pour un total de 348 kg. 

 

Le parquet du Havre a ordonné la remise de la saisie à l'antenne de police judiciaire du Havre. Il s’est dessaisi au profit de la juridiction interrégionale spécialisée du parquet de Lille

 

Gérald Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes publics a déclaré :« Je félicite les douanières et douaniers du Havre pour leur implication sans faille dans la lutte contre les trafics de stupéfiants et la criminalité organisée. Une fois encore, les techniques de ciblage développées par la douane, et, en l’occurrence par la CELTICS du Havre, ont démontré toute leur efficacité ».

Florence Parly, ministre des Armées,a présidé la cérémonie de la 500e patrouille d'un SNLE et s’est rendue sur la base d’aéronautique navale de Landivisiau

Florence Parly, ministre des Armées,
a présidé la cérémonie de la 500e patrouille d'un SNLE et s’est rendue sur la base d’aéronautique navale de Landivisiau

 

Florence Parly, ministre des Armées, a présidé la cérémonie de la 500e patrouille d'un sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE), le jeudi 11 octobre, sur la base opérationnelle de l'Île Longue.

Elle a ensuite rencontré les marins du Groupe aérien embarqué (GAé), sur la base d'aéronautique navale (BAN) de Landivisiau, et a assisté à leur entraînement à terre avant qu'ils ne reprennent les opérations sur le porte-avions Charles de Gaulle.

Ce jeudi 11 octobre, Florence Parly, ministre des Armées, a présidé la cérémonie de la 500e patrouille d'un SNLE, sur la base opérationnelle de l'Île Longue. À cette occasion, elle a pu rendre hommage à l'ensemble des marins de la force océanique stratégique (FOST) qui, avec le concours d’autres moyens de la Marine nationale, assurent la permanence d'au moins un SNLE à la mer.

Maintenir 46 années de présence ininterrompue illustre l’excellence de la dissuasion française. Cette permanence est en effet rendue possible grâce à la mobilisation des équipages de SNLE, des structures de soutien de la FOST et des industriels qui contribuent à la mise en œuvre et à la maintenance des sous-marins et de leurs armements, sans oublier les familles des marins qui ont leur part dans cette réussite.

Depuis plus de 50 ans, la dissuasion nucléaire protège la France contre toute agression d'origine étatique, d'où qu'elle vienne et qu'elle qu'en soit sa forme et s’appuie sur deux composantes complémentaires : océanique et aéroportée.

 

Le 21 mars 1972, le SNLE Le Redoutable revenait de sa première patrouille de dissuasion. Plusieurs anciens marins du Redoutable ont d’ailleurs tenu à être présents aujourd’hui. Quelques mois après cette première patrouille, en novembre, débutait la permanence à la mer de la dissuasion nucléaire. Elle n’a jamais été interrompue depuis, ce qui représente 37 240 jours sous la mer.

 

La 500e patrouille d’un SNLE a été effectuée pendant l’été 2018.

La ministre des Armées s'est ensuite rendue sur la BAN de Landivisiau pour rencontrer les marins du GAé, qui fournit notamment ses moyens à la Force aéronavale nucléaire (FANU) seconde branche de la composante aéroportée de la dissuasion.

Après une présentation des Rafale marine et de leur armement par la flottille 11F, l'une des
3 flottilles de chasse embarquée, la ministre a assisté à une séance d’appontages simulés sur piste, nécessaires pour permettre aux pilotes embarqués et aux officiers d’appontage d’entretenir leur savoir-faire.

Pendant les opérations de refonte du porte-avions Charles de Gaulle, le GAé a maintenu ses compétences au travers d'entraînements, de participation à des exercices majeurs internationaux, d'un déploiement inédit aux États-Unis d’Amérique sur un porte-avions américain mais aussi en contribuant à la permanence opérationnelle (mission de protection du ciel métropolitain) et en étant employé en opération aux côtés de l’armée de l’Air, depuis la base aérienne projetée en Jordanie, dans la lutte contre Daech.

 

Le GAé est pleinement intégré à la remontée en puissance du Charles de Gaulle durant les phases d’essais à la mer et de mise en condition opérationnelle.

Il sera prêt à agir en opérations à bord du Charles de Gaulle dès le début de l’année 2019

Incident grave à la base aérienne de Florennes

Le 11 octobre 2018 vers 14 h10, un incendie s’est déclaré au cours de travaux de maintenance sur un F-16. L'avion a brûlé. Un deuxième avion a subi des dommages collatéraux.

Dans ce contexte, deux techniciens ont été blessés (troubles de l'audition). Ils ont été soignés sur place.

Une enquête a été ouverte par l'ASD (Aviation Safety Directorate).

Incident grave à la base aérienne de Florennes

Première livraison du véhicule tactique 4x4 dansl’armée de Terre

Première livraison du véhicule tactique 4x4 dans
l’armée de Terre

 

Le jeudi 11 octobre 2108, le 12e régiment de Cuirassiers (12e RC) a réceptionné les quatre premiers véhicules tactiques 4x4 (VT4) de l’armée de Terre au détachement du 8e régiment du matériel (8e RMAT) à Versailles-Satory.

Après un mot d’accueil par le général de division Charles BEAUDOUIN, sous-chef plan programme de l’état-major de l’armée de Terre (EMAT), ainsi qu’une présentation du programme VT4, les perceptions ont pu débuter avec une première instruction pratique délivrée par un « primo-formateur » du 12e RC afin de permettre une solide prise en main des futurs pilotes.

Destiné à être employé sur le territoire national et sur les théâtres d’opérations stabilisées, le successeur de la P4 permet d’assurer des liaisons au profit de combattants équipés FELIN, dans un contexte opérationnel (OPINT ou OPEX), de préparation opérationnelle ou de formation. Par ailleurs, il peut être mis en œuvre dans le cadre de la sécurisation des emprises. Ses moyens de communication et d’information lui permettent notamment de s’insérer dans un dispositif tactique.

En tout, ce sont 500 véhicules qui seront livrés dans les premières unités de l’armée de Terre en 2018.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.