RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2

Nexter et Connectiv IT s’associent pour accélérer la transformation digitale du Maintien en Condition Opérationnelle des matériels de défense Bordeaux,Base Aérienne 10 le 27 septembre 2018

Nexter, une société du Groupe KNDS, et Connectiv

NEXTER TITUS un véhicule adaptable à toutes les missions

Nexter et Connectiv

IT s’associent pour accélérer la transformation digitale du Maintien en Condition Opérationnelle des matériels de défense Bordeaux,Base Aérienne 10 le 27 septembre 2018

Nexter, une société du Groupe KNDS, et Connectiv

IT

dévoilent leur partenariat portant sur le développement d’une offre de digitalisation et de pilotage du

Maintien en Condition Opérationnelle « Digital

MCO »

C’est avec l’objectif commun de valoriser la collaboration digitale au sein du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) que Nexter, systémier

intégrateur français de référence de la défense terrestre, etConnectiv

IT, leader de la digitalisation de la Supply Chain et des services de MCO dans le secteur de ladéfense, ont choisi de s’associer.Les technologiques de rupture de Connectiv IT offrent aux acteurs étatiques comme industriels des solutions de continuité numérique de bout en bout unifiant toutesles étapes de la chaîne logistique et des opérations

de maintenance, garantissant la fluidité, la fiabilité et la sécurité des données échangées. Reconnue pour sonexpertise, l’entreprise est le partenaire de confiance de nombreux acteurs majeurs de la défense.

Aujourd’hui, c’est une nouvelle étape clé qui est franchie: Connectiv

IT, en partenariat avec Nexter, renforce son offre avec la création de «DigitalMCO», une version plus élaborée du logiciel «Connect

MCO» qui faitactuellement référence dans le secteur. Elle permet aux exploitants et maîtres d’œuvre du MCO d’accélérer

la transformation numérique de leur écosystème de défense en offrant de nouvelles fonctionnalités de maîtrise des données des flottes en service et de pilotage du système de soutien verticalisé. Et ce pour les matériels des trois milieux de la Défense. Ces innovations bénéficient notamment au logiciel «Digital SEQUOIA» de Nexter, dont la vocation est la maîtrise des données logistiques afin de rendre plus performantes ses solutions de soutien au profit des exploitants de systèmes de défense terres tres.Cela s’inscrit parfaitement dans la stratégie de développement de Nexter qui propose une vaste gamme deservices lui permettant d’accompagner ses clients tout au long du cycle de vie de leurs produits, de la conception au maintien en condition opérationnel

le jusqu’au démantèlement.Cette collaboration entre Nexter et Connectiv

IT est stratégique pour les deux parties comme pour l’armée de Terre, puisqu’elle bénéficiera aux GRIFFON et JAGUAR dès leur mise en service, en pleine cohérence avecla position centrale de Nexter dans le programme SCORPION

. De même, les acteurs du MCO Aéronautique et Naval disposent ainsi d’un puissant levier de transformation digitale pour leurs services de soutien.L’objectif est de raccourcir les temps de traitement en fiabilisant le bon déroulement du processus decollaboration complexe entre partenaires de la chaîne logistique, intra ou inter entreprises, en disposant

d’une solution pérenne, modulaire, adaptable et compatible avec les principaux standards du march

Grand succès pour la première édition de L’Odyssée CDSE LABLe CDSE LAB, laboratoire d’idées du Club des Directeurs de Sécurité et de Sûreté des Entreprises, organisait ce jeudi 27 septembre, en partenariat avec Thales, la première édition de L’Odyssée CDSE LAB, visite présentant cette année les innovations à base d’intelligence artificielle dans le domaine de la sûreté-sécurité.

Grand succès pour la première édition de L’Odyssée CDSE LAB
Le CDSE LAB, laboratoire d’idées du Club des Directeurs de Sécurité et de Sûreté des Entreprises, organisait ce jeudi 27 septembre, en partenariat avec Thales, la première édition de L’Odyssée CDSE LAB, visite présentant cette année les innovations à base d’intelligence artificielle dans le domaine de la sûreté-sécurité.
Plus de 300 participants sont venus à la rencontre d’une quinzaine de start-ups françaises et ont participé à des démonstrations d’innovations technologiques et des réflexions autour de l’application de l’intelligence artificielle dans les métiers de la sécurité-sûreté.
A l’occasion de sa visite, Gérard Collomb, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, a déclaré qu’« innover aujourd’hui, c’est mieux protéger les Français demain : je suis ce matin aux côtés des start-uppeurs du CDSE LAB qui mettent leur talent au service de notre sécurité. Un engagement essentiel pour développer des innovations qui permettront de mieux protéger les Français ».
Pour Stéphane Volant, président du CDSE, « l’intelligence artificielle propose une nouvelle vision de la sécurité et de la sûreté qui va révolutionner les métiers et les organisations. Le succès de cette première édition nous encourage à accélérer les synergies entre les différents acteurs privés et publics de l’innovation ».

 

Le ministère des Armées lance l’Innovation Défense Lab

 

Florence Parly, ministre des Armées, se félicite de la notification, à la société Starburst Accelerator du marché d’installation et de soutien de l’Innovation Défense Lab qui sera inauguré en fin d’année dans le 15e arrondissement de Paris.

Le ministère des Armées lance l’Innovation Défense Lab

 

Florence Parly, ministre des Armées, se félicite de la notification, à la société Starburst Accelerator du marché d’installation et de soutien de l’Innovation Défense Lab qui sera inauguré en fin d’année dans le 15e arrondissement de Paris.

 

L’Innovation Défense Lab sera le poumon de l’Agence de l’innovation de défense nouvellement créée. Il est chargé d’identifier les innovations issues du civil intéressantes pour des usages militaires et d’accélérer leur intégration dans les équipements ou systèmes militaires existants ou les programmes futurs.

 

Lieu d’expérimentation et d’échange, il réunira des personnes de tous horizons (ministère des Armées, laboratoires, start-up, PME, grands maîtres d’œuvre) hors des emprises habituelles du ministère, dans un environnement propice à la créativité et à la co-conception.

 

Son équipe d’animation sera composée d’une quinzaine de personnes du ministère des Armées, issues de l’Etat-major des armées (EMA), de la Direction générale de l’armement (DGA) et du Secrétariat général pour l’administration (SGA).

 

Le contrat de services passé par le ministère des Armées à Starburst Accelerator comprend, pour une durée de 3 ans, la mise à disposition de l’espace tout équipé, permettant à l’Innovation Défense Lab d’organiser des séances de travail, des conférences et des mini-salons. Il prévoit aussi des prestations intellectuelles pour accompagner les projets, par exemple des études de marché ou des accompagnements spécifiques depuis l’idéation jusqu’au prototypage. Pour toutes ces prestations, Innovation Défense Lab s’appuiera sur l’excellente connaissance des écosystèmes innovants français et internationaux de Starburst Accelerator.

Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, a reçu hier, jeudi 27 septembre, l’ensemble des organisations représentatives du ministère de l’Intérieur, successivement pour la police nationale, le conseil de la fonction militaire de la gendarmerie nationale et enfin les préfectures et les personnels servant en administration centrale.

 

Budget 2019 : hausse de 3,4 % pour le Ministère de l'Intérieur

 

 

Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, a reçu hier, jeudi 27 septembre, l’ensemble des organisations représentatives du ministère de l’Intérieur, successivement pour la police nationale, le conseil de la fonction militaire de la gendarmerie nationale et enfin les préfectures et les personnels servant en administration centrale.

A cette occasion, Gérard COLLOMB a fait part de sa satisfaction de pouvoir disposer d’un budget du Ministère de l’Intérieur pour l’année 2019 connaissant une  hausse très significative de 3,4 % de ses moyens, soit 575 M€, au bénéfice de toutes les composantes du ministère. Le ministre d’Etat a indiqué aux représentants des personnels du ministère que ce budget était bien à la hauteur des ambitions de sa feuille de route, pour « protéger, garantir et servir » et qu’il continuerait de s’attacher à la mise en œuvre méthodique des propositions qu’elle comprend.

Cette évolution traduit notamment le fait que la sécurité est pour le Président de la République et pour le Gouvernement, comme elle l’est pour nos concitoyens, une priorité absolue. Le budget alloué aux forces de sécurité intérieure atteindra 13,1 Md€, en progression de 2,6 %, soit 335 M€ de moyens supplémentaires.

Ce second budget du quinquennat  confirme que non seulement les mesures exceptionnelles de remise à niveau des moyens des forces de sécurité sont consolidées, mais que l’effort en faveur de la sécurité est accentué, traduisant une orientation forte de ce quinquennat.

Pour la sécurité intérieure, le projet de loi de finances permettra notamment de poursuivre le déploiement de la création de 10 000 postes, avec 2 500 renforts en 2019, de mettre en œuvre la programmation immobilière annoncée (300 M€ d’opérations financées en 2019) et de donner corps à l’ambition de la police de la sécurité du quotidien de disposer d’une police et d’une gendarmerie aux ambitions renouvelées (236 M€ pour le budget d’équipement des forces et de renouvellement de leur parc automobile).

 

Il inclut également les crédits nécessaires pour préparer l’avenir par des investissements technologiques, condition indispensable de l’adaptation des forces aux évolutions des menaces et au maintien de leurs capacités opérationnelles, notamment un plan de renforcement des capacités techniques des services de renseignement, un programme de sécurisation des réseaux et systèmes d’informations, ainsi que les moyens devant permettre la réalisation d’une infrastructure modernisée de transmissions, mutualisée entre forces de sécurité et équipes de secours.

Gouverner, c’est choisir et le Gouvernement a fait le choix de faire de la protection des Français une priorité.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.