Rafael’s SPIKE LR2 chosen as the Anti-Tank Guided Weapon for the Boxer Combat Reconnaissance Vehicle

 
Saisie de plus 5 tonnes de contrefaçons
Gérald DARMANIN félicite les douaniers de la direction régionale de Paris – Ouest

 

 

Canberra, 22 August 2018 — The Hon Christopher Pyne MP, Minister for Defence Industry, today announced the selection of Rafael Advanced Defence System’s SPIKE LR2 as the Anti-Tank Guided Weapon (ATGW) for the Australian Defence Force’s (ADF) Boxer Combat Reconnaissance Vehicle (CRV). The SPIKE LR2 will be delivered by Varley Rafael Australia (VRA Systems), the joint venture between Rafael and the Varley Group.

The announcement was made by Minister Pyne at the official launch of VRA Systems in a ceremony today at Parliament House in Canberra. Following Minister Pyne’s comments, Mr Jeff Phillips, Managing Director of the Varley Group, and Major General (Ret’d) Yoav Har-Even, President and Chief Executive Officer (CEO) of Rafael, formally signed the VRA joint venture agreement. They were joined by His Excellency Mark Sofer, Israeli Ambassador to Australia, and guests from the Australian Government, ADF and defence industry.

Mr Phillips said: “The 5th Generation SPIKE LR2 is the first of what we hope will be many opportunities for VRA to deliver Australian sovereign capabilities, drive innovation and jobs, and create export opportunities.” He noted the significance of the decision for Australian defence industry, “This undertaking will be an Australian first. VRA Systems combines a world leader of defence technology in Rafael, with Australia’s oldest and most respected defence enterprise in Varley. We will now deliver the world’s premier Anti-Tank Guided Weapon for use by the Australian Defence Force.” 

General Har-Even noted the decision builds on Rafael’s 20-plus years in the Australian market, and follows a long line of similar partnerships around the world. “Rafael’s strategy is to join with local partners that allow us to establish capability in the local market. We are extremely proud to have established the relationship with Varley, and we look forward to working with them to deliver the SPIKE LR2 system to the Australian Defence Force”.

In addition to the SPIKE LR2, VRA will deliver a range of Rafael products for the Australian market including the TROPHY Active Protection System (APS) for armoured vehicles; the TAMIR Counter-Rocket, Artillery & Missile (CRAM) interceptor for short-range Ground Based Air Defence (GBAD); and the TORBUSTER Torpedo Counter-Measure (TCM) for submarines.

VRA’s inaugural CEO, Mr Jacob Blitman, said: “VRA aims to maximise the proportion of SPIKE LR2 componentry produced in Australia and deliver through-life in service support, making use of our reach-back to Rafael’s research and development network in Israel. We will employ up to 70 Australians in our local facilities with potentially hundreds more across our Australian supply chain. Australian suppliers now have the opportunity to enter Rafael’s global supply chain for the SPIKE family and a range of Rafael products and systems, servicing more than 30 customer nations.”

 

Gérald DARMANIN félicite les douaniers de la direction régionale de Paris – Ouest
Le 5 juillet 2018, une opération conjointe sur les autoroutes A86 et A15 réunissait la brigade de surveillance intérieure des douanes et le bureau de douane de Gennevilliers, les motards de la brigade des douanes du Val-de-Seine, la Compagnie Territoriale de Circulation et de Sécurité Routière des Hauts de Seine (Police), des agents du commissariat de Nanterre ainsi que la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement d’Île-de-France (DRIEA).
Après le ciblage par les motards de la douane d’un véhicule utilitaire immatriculé au Royaume-Uni, celui-ci est invité à se rendre sur le point de contrôle. Lors de la fouille du véhicule, les douaniers constatent la présence de dizaines de cartons de contrefaçons.
Le dénombrement des articles prend plusieurs heures.
Au total, 61 534 articles de 30 marques différentes sont extraits du véhicule : montres de luxe, tee-shirts, sacs à main, lunettes, foulards, colliers, baskets, articles de maroquinerie, maillots de football, ainsi que 40 000 étiquettes de la marque Lacoste.
Lors de son audition menée par les douaniers, l'infracteur a indiqué qu’il devait se rendre sur une plateforme logistique située en région parisienne
En 2017, la douane a saisi 8,4 millions de contrefaçons. La plupart de ces produits sont des produits de consommation courante avec en tête les vêtements et accessoires (1,2 million), les contrefaçons de jeux et jouets (1,1 million) et les équipements électriques, électroniques et informatiques (plus d’un million de contrefaçons).
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics a déclaré : "Je salue la coopération interministérielle et la mobilisation de la douane dans la lutte contre la contrefaçon, triple menace pour la santé, la sécurité publiques et l’économie de notre pays.»

PITCH BLACK 2018

Retour sur la participation française
à l’exercice multinational du Pacifique Sud

Organisé tous les deux ans par la Royal Australian Air Force (RAAF), l’exercice « Pitch Black » avait lieu cette année du 27 juillet au 17 août 2018, sur les bases aériennes de Darwin et Tindal,

crédit armée de l'air

photos

RUBRIQUE

PITCH BLACK 2018

crédit armée de l'air

SERVICE D’INFORMATION ET DE RELATIONS PUBLIQUES DE L’ARMEE DE L'AIR

Organisé tous les deux ans par la Royal Australian Air Force (RAAF), l’exercice « Pitch Black » avait lieu cette année du 27 juillet au 17 août 2018, sur les bases aériennes de Darwin et Tindal, au nord de l’Australie. 3 Rafale B en provenance de métropole, 1 Casa des Forces aériennes en Nouvelle-Calédonie (FANC) et 120 aviateurs ont été déployés par l’armée de l’air française pour participer à cette édition d’un des exercices aériens internationaux majeurs de la région.

Ces 3 semaines d’entrainement opérationnel intensif se sont déroulées dans des conditions exceptionnelles : 16 nations alliées rassemblées (dont Australie, Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Inde, Indonésie, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Singapour et Thaïlande), 4.000 militaires et 140 aéronefs déployés, une zone d’évolution de 500 km de long par 300 km de large (soit l’équivalent du quart du territoire français) pouvant accueillir plus de 50 aéronefs simultanément pour des missions complexes – et des conditions climatiques idéales.

Dans cet environnement opérationnel dense, les Rafale B et le Casa de l’armée de l’air française ont réalisé des vols dans le cadre d’opérations combinées (COMAO - Combined Air Operations) organisées 2 à 3 fois par jour, de jour comme de nuit.

La participation à « Pitch Black » avait plusieurs objectifs : entrainer les équipages à la mission d’entrée en premier dans un environnement fortement hostile ; renforcer la technicité des équipages et leur capacité à évoluer à plusieurs milliers de kilomètre de la métropole et maintenir ainsi leur niveau d’excellence ; conforter notre connaissance mutuelle et notre capacité d’engagement conjoint avec les armées de l’air alliées. Sur ce dernier point, elle a plus spécialement contribué à affirmer, dans sa dimension aéronautique, la coopération militaire existante entre les armées de l’air française et australienne.

Dès le 19 août 2018, l’ensemble du détachement prendra la direction de l’Indonésie, première escale du déploiement opérationnel PEGASE (Projection d’un dispositif aérien d’EnverGure en Asie du Sud-Est), avec un dispositif d’aéronefs de l’armée de l’air qui comprend 3 Rafale B, 1 A400M Atlas, 1 ravitailleur C-135 sur certaines étapes et 1 Airbus A310. Ce déploiement permet d’entretenir la connaissance de cette zone d’intérêt stratégique et de contribuer au développement de la coopération militaire de la France avec ses partenaires, tout en affirmant la présence régulière de la France dans cette région du monde. Ce déploiement, qui démontre la capacité des forces aériennes française à se déployer partout dans le monde, s’effectue dans le respect du droit international relatif à la liberté de circulation aérienne.

Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, salue la publication au Journal officiel daté du 15 août de l’arrêté du 23 juillet 2018 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.


Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, salue la publication au Journal officiel daté du 15 août de l’arrêté du 23 juillet 2018 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.
Cet arrêté fait suite aux travaux de la commission interministérielle réunie le 17 juillet dernier pour instruire plus de 1000 dossiers communaux de 60 départements touchés par des inondations et des coulées de boue provoquées par les orages de fin mai, de juin et pour certains de tout début juillet.
 
865 communes, certaines touchées à plusieurs reprises par ces intempéries, sont reconnues en état de catastrophe naturelle.

Comme s’y était engagé le Gouvernement, et avec les 718 dossiers déjà instruits lors des commissions des 19 juin et 3 juillet dernier, les 1 766 demandes communales consécutives à cette série d’épisodes pluvio-orageux auront été traitées.

De manière plus générale, le nombre de demandes communales déposées au titre des inondations et des coulées de boue sur le premier semestre de l'année 2018 est 2,5 fois plus important qu'en 2017 : 1 747 dossiers d'inondations avaient été instruits entre janvier et juillet 2017, alors que 4 410 l'ont été sur la même période cette année.

Le traitement dans des délais extrêmement courts des demandes communales a été rendu possible, une nouvelle fois, par une très forte mobilisation des services régionaux de Météo-France et des préfectures concernées.
L'instruction a par ailleurs été accélérée par le déploiement de l'application iCatNat qui dématérialise la procédure de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.
 
La commission interministérielle du 17 juillet 2018 a également traité 723 dossiers de l'épisode de sécheresse - réhydratation des sols de l'année 2017.
 
La mobilisation des services de l'Etat n'a pas faibli durant la période estivale pour faire face à la multiplication exceptionnelle des épisodes orageux en juillet et en août.
Les demandes communales au titre de ces derniers événements météorologiques exceptionnels seront présentées en commission dans les prochaines semaines.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.