RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2

Aujourd’hui, à Saint-Mandrier, je suis venue vous dire un message : il fait bon devenir militaire aujourd’hui.

Aujourd’hui, à Saint-Mandrier, je suis venue vous dire un message : il fait bon devenir militaire aujourd’hui.
Après des années d’effectifs en bernes et de programmes d’armement sans cesse reculés, le Président de la République a décidé que cela devait cesser.
La loi de programmation militaire permet la remontée en puissance de nos Armées, elle permet leur renouveau. Aujourd’hui, j’ai décidé de remettre l’humain au coeur de nos Armées, de tout faire pour faciliter vos conditions de vie et d’engagement. Etre militaire, c’est comprendre les exigences, et c’est aussi accepter des sujétions, bien sûr. Mais ce serait une erreur de croire que l’on peut vivre son engagement en 2018 comme au siècle dernier.
Cette loi de programmation militaire va renouveler nos navires de combat et de soutien, nos aéronefs et nos sous-marins. Elle vous préparera aux conflits de demain.
Il vous fallait donc vous préparer, vous préparer dans les meilleures conditions. Je connais la qualité immense de nos écoles de formation. Je sais qu’à chaque étape, elles ont su s’adapter aux changements et aux restrictions. Mais l’heure est à la croissance, à une croissance durable et nous devons donner les moyens d’y arriver, à chaque étape.
L’ouverture de cette antenne de l’école de maistrance à Saint-Mandrier est donc un moment fort. C’est l’étape qui donne pleinement les capacités de former plus, de former mieux, dans de meilleures conditions sur le site de Brest, votre tutelle, comme sur ce site superbe, de Saint-Mandrier.
Cette antenne, c’est aussi l’opportunité d’embrasser pleinement les nouveaux enseignements qui correspondront aux nouveaux défis auxquels vous serez confrontés. La Marine a toujours été à la pointe des savoirs scientifiques et techniques, elle est l’arme de bien des visionnaires et des novateurs, qui ont su voir le monde et l’anticiper. La Marine doit être à l’avant-poste, elle l’est et doit le rester.
Le monde de demain sera numérique, vous vous appuierez sur l’intelligence artificielle pour bien des gestes, les radars et les sonars de dernière génération changeront les pratiques tandis que les menaces de hacking seront constantes. Ce monde, nous devions vous y préparer. C’est précisément ce que fait l’antenne de Maistrance à Saint-Mandrier.
Vous serez les officiers mariniers de demain. Vous serez aussi les membres de ces équipages dont je vous parlais. La formation que vous connaissez depuis quelques mois ici, est l’une des plus belles écoles de la vie. Elle forgera les militaires mais aussi les caractères qui seront les vôtres : courageux, loyaux, partageurs, exigeants pour vous comme pour les autres, mais bienveillants, toujours, face à l’autre, face à la détresse, face à la différence.
Notre Marine a besoin de vous. Sur ce site, au sein de ce Pôle des Ecoles de la Méditerranée, je ressens cet esprit d’équipage qui souffle. Ici, se croisent les destins des quartiers maîtres, des matelots, des officiers mariniers et des officiers de demain. Ici, se forme l’expérience, se crée l’impatience du service, de l’accomplissement de la mission.
Ici, vous apprenez à vous connaître, à travailler ensemble. Vous connaissez vos méthodes, vos parcours, vos perceptions et vos idées.
Et au-delà même de ce site, si vivant et utile pour notre Marine, il y a toute cette région qui vous a adoptée. Une région à la beauté saisissante, au dynamisme remarqué. Une région, bien sûr, à l’histoire et au présent militaire riche.
La route qui s’ouvre devant vous est belle. Elle est faite de dépassement, de souvenirs qui resteront marqués. Elle est faite de ces missions pour servir la France, pour porter nos valeurs et protéger les Français. Elle est faite de ces embruns qui n’attendent plus que vous pour les dompter.
Alors, comme le veut la tradition, je vous souhaite : « bon vent, bonne mer ».
Vive la République !
Vive la France !

Russian Hélicoptériste sign a contract for delivery of 20 Ansat helicopters to China

Zhuhai / November 8, 2018

The Russian Helicopters Holding Company (part of Rostec State Corporation) signed a contract for delivery of 20 Ansat helicopters for Chinese Association for Disaster & Emergency Rescue Medicine (CADERM) during Airshow China 2018. The rotorcrafts will be delivered to the customer in multi-purpose configuration.

The helicopters are to provide primary medical care and emergency medical evacuation of patients and can be used in difficult terrain and in remote areas with hindered transport accessibility. In addition, the medical module of Ansat provides for resuscitation, intensive care and monitoring of the main bodily functions of an injured person during transportation to a hospital.

"The fact that we sign the contract today means that Ansat helicopters fully come onto the international market. These helicopters have proved to be very effective during implementation of the air ambulance development program in Russia, and now they will also save lives in China. The production capacity of Kazan Helicopter Plant will provide for supply to both Russian and foreign customers. We plan to validate the Ansat certificate in China before the end of 2018 and to supply all machines under this contract in 2019 and 2020," stated Russian Helicopters CEO Andrey Boginsky.

«The signing of this agreement brings cooperation between China and Russia in the field of civil aviation to a new level. The acquisition of Ansat helicopters for the CADERM indicates the highest level of trust in our technology,” said Anatoly Serdyukov, industrial director of the Rostec Aviation Cluster.

In Russia Ansat medical helicopters are successfully used for providing air medical services. These helicopters save people in the Volgograd Region, the Kurgan Region, the Kirov Region, the Kostroma Region, the Pskov Region, the Nizhny Novgorod Region and in Tatarstan. Since 2017, as part of the federal project on ensuring timely provision of emergency medical care to citizens living in remote areas of the Russian Federation, 11 Ansat medical helicopters have been handed over to regional emergency services, and seven helicopters will be delivered before the end of the year.

Besides, in September 2018 Russian Helicopters, the National Air Ambulance Service (NSSA) and Avia Capital Services LLC signed a contract for supplying 104 medically equipped helicopters of this type.

Ansat is a light multipurpose twin-engine helicopter. Its serial production is deployed at Kazan Helicopter Plant. According to the helicopter certificate, its design allows converting it into a cargo version or into a passenger rotorcraft that can lift up to seven people. In May 2015, the modification of the helicopter with a medical module was certified. Ansat is certified for use in the temperatures ranging between -45°С and +50°С. High-altitude tests of Ansat have been successfully completed, which confirmed the possibility of its use in mountainous terrain at altitudes up to 3,500 meters. In August 2018  the Federal Air Transport Agency (Rosaviatsia) gave Kazan Helicopter Plant an approval for the main change in increasing the capacity of several assemblies and systems of Ansat based on the results of certification, which makes the helicopter more attractive for operators and potential customers.

JSC Russian Helicopters (part of Rostec State Corporation) is one of the world leaders in helicopter industry, the only developer and manufacturer of helicopters in Russia. The holding company was established in 2007. The head office is located in Moscow. The holding company is comprised of five helicopter plants, two design bureaus, enterprises for production and maintenance of components, aircraft repair plants and a service company providing after-sales support in Russia and abroad. The buyers of the holding company's products include the Ministry of Defense of Russia, the Ministry of Internal Affairs of Russia, EMERCOM of Russia, and other state customers, Gazprom Avia and UTair airlines, as well as major Russian and foreign companies.

Rostec State Corporation is a Russian corporation that was established in 2007 to facilitate the development, production and export of high-tech industrial products designed for civilian and military applications. The Corporation comprises over 700 organizations that are currently part of eleven holding companies operating in the military-industrial complex and four holding companies working in civilian industry, as well as over 80 directly managed organizations. Rostec's portfolio includes well-known brands such as AVTOVAZ, KAMAZ, Kalashnikov Concern, Russian Helicopters, VSMPO AVISMA, UralVagonZavod, etc. Rostec companies are located in 60 constituent entities of the Russian Federation and supply products to more than 100 countries. In 2017, the consolidated revenue of Rostec reached RUB 1 trillion 589 billion rubles, while the consolidated net income and EBITDA amounted to 121 and 305 billion rubles respectively. In 2017 the average salary in the Corporation was 46,800 rubles. According to Rostec's strategy, the main objective of the Corporation is to ensure that Russia has a technological advantage in highly competitive global markets. Rostec's key objectives include the introduction of a new techno-economic paradigm and digitalization of Russian economy.

Jakarta, le 8 novembre 2018 – Nexter, une société du groupe KNDS, leader européen de la défense terrestre,est présent au salon Indodefence du 7 au 11 novembre 2018 à Jakarta,

NEXTER TITUS un véhicule adaptable à toutes les missions

Jakarta, le 8 novembre 2018 – Nexter, une société du groupe KNDS, leader européen de la défense terrestre,est présent au salon Indodefence du 7 au 11 novembre 2018 à Jakarta, l’un des plus importants salons de défense et de sécurité d’Asie. Nexter, qui équipe 100% de l’armée de Terre française en systèmes de combat, est l’un des principaux producteurs d’artillerie au monde. Le groupe s’appuie sur une maîtrise parfaite et centenaire du couple arme/munition. Fournisseur de l’armée indonésienne en systèmes d’artillerie CAESAR®, Nexter présente à Jakarta une partie de sa large gamme d’équipements et de solutions ; de l’artillerie aux munitions, en passant par les engins blindés d’infanterie, la robotique, les systèmes d’armes navals, l’aide à la décision et les outils de simulation. L’expertise française pour les environnements les plus exigeants. Sur un marché très exigeant où Nexter a déjà fait ses preuves, l’offre en matière d’artillerie est présentée au travers d’un canon de 105LG1 avec numérisation fonctionnelle, d’un CAESAR® 6x6 des Forces indonésiennes
et du système de conduite des tirs FINDART®. L’offre Nexter comporte également des simulateurs pour la formation et l’entraînement des équipes de pièces, qu’ils soient physiques (CAESAR® Crew Training System) ou numériques (tutoriels, simulateur 3D…). Nexter témoigne également de son expertise dans le domaine des engins de combat blindés. Le Véhicule Blindé de Combat d’Infanterie (VBCI) peut être équipé de tourelles de différents calibres : du plus léger (12.7 mm) au plus lourd pour ce type d’engins (105 mm) en passant par le 40 mm télescopé. Le VBCI allie ainsi une remarquable mobilité tactique, une forte capacité d’emport, une haute protection et une puissance de feu exceptionnelle et adaptée pour répondre à une majorité des menaces du milieu terrestre. Le groupe Nexter est aussi un systémier-intégrateur dans le domaine des drones terrestres et son expertise couvre le spectre des mini robots au travers de sa gamme NERVA® aux robots tactiques polyvalents de la gamme OPTIO®. Le NERVA®LG est présenté sur le stand. Il est capable d’accueillir une large gamme de charges utiles tout en restant très mobile. Il est donc particulièrement adapté aux missions de reconnaissance, de détection nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC) ou de neutralisation d’engins explosifs en milieu extrême. Nexter, également équipementier dans le domaine naval, présente une maquette du NARWHAL® 20A. Ce système d’armes équipant déjà de nombreuses marines dans le monde dont la Marine nationale française, est devenu une référence. Grâce au canon de 20M621, le NARWHAL® est particulièrement adapté aux opérations de surveillance et de police maritime. Il peut aussi remplir des missions d’autodéfense de très
courte portée contre des drones et des embarcations légères. Pour compléter le stand Nexter, la large gamme des munitions du groupe allant du 20 mm au 155 mm est
exposée, avec notamment du 20 mm, du 105 ERG et des munitions navales. Par ailleurs, une démonstration du système d’aide à la décision par table tactile FINDMP® sera réalisée pendant toute la durée du salon.
Retrouvez Nexter1 et ses experts sur le stand A035
1 Les filiales du groupe Nexter présentes sur le salon Indodefence 2018 sont Nexter Systems, Nexter Robotics, Nexter Munitions, MECAR et SIMMEL.

Allemagne - Belgique - Royaume-Uni - Danemark - Espagne - Estonie - France - Finlande -  Pays-Bas - Portugal

             Réunion des ministres de la Défense de l'Initiative européenne d'intervention

 

Après la signature de la lettre d'intention lançant officiellement l'Initiative européenne d'intervention (IEI) le 25 juin 2018, les ministres de la défense, ou leur représentant, allemand, belge, britannique, danois, espagnol, estonien, français, néerlandais et portugais se sont réunis ce jour à Paris pour la première réunion de travail des ministres de la défense au format IEI.

 

Cet événement a d'abord été l'occasion d'accueillir un nouveau membre au sein de l'IEI. Le ministre de la défense finlandais a ainsi été associé à cette rencontre et pu signer, à cette occasion, cette même lettre d'intention, officialisant ainsi l'intégration de la Finlande.

Cette réunion a également été l'occasion de donner les orientations politiques qui guideront les travaux pour le cycle 2018-2019. Ceux-ci débuteront dès le 9 novembre avec la tenue des premiers Military European Strategic Talks (MEST) avec des hauts représentants des états-majors des armées des pays de l'IEI.

 

Il a été décidé que les pays membres de l'IEI s'engageront ainsi dans un partage d'analyse sécuritaire et s'attacheront à identifier les points de convergence qui permettront d'établir des liens plus étroits et une coopération plus forte aux niveaux politique et militaire dans chacun des quatre domaines identifiés dans la lettre d'intention : 1/ anticipation stratégique, 2/ scénarios d'engagement, 3/ soutien aux opérations et 4/ retour d'expérience et doctrine.

 

Dans ce cadre, les pays de l'IEI encourageront le développement d'une culture stratégique commune, point clef de l'initiative. L'IEI apportera une contribution à l'Union Européenne, y compris à la Coopération structurée permanente, ainsi qu'à l'OTAN. Les états-majors étudieront comment mieux coordonner leur action militaire à tous les niveaux, en s'appuyant dans un premier temps sur leurs récentes expériences opérationnelles, par exemple au Sahel. Nous travaillerons également au développement d'une approche commune des crises au sein de l'IEI, notamment en réponse aux enjeux climatiques régionaux, et pour renforcer notre contribution au profit de la sécurité maritime. D'autres axes de travail seront également développés pour traiter d'autres problématiques de sécurité plus larges.

 

L'Initiative européenne d'intervention (IEI) vise à favoriser l'émergence d'une culture stratégique européenne et à développer des coopérations opérationnelles et stratégiques pragmatiques. L'IEI a pour objectif suprême de renforcer notre aptitude, en tant qu'États européens, à mener des opérations et missions militaires dans les cadres de l'UE, de l'OTAN, de l'ONU ou de coalitions ad hoc. L'IEI offre un forum non contraignant, indépendant de tout cadre institutionnel, contribue pour autant directement aux efforts de l'Union Européenne et de l'OTAN, et à leur objectif commun d'une défense européenne forte.

 

Les Pays-Bas accueilleront la prochaine réunion des ministres de la Défense au format IEI à La Haye, en 2019.

EUROPEAN INTERVENTION INITIATIVEMEETING OF THE MINISTERS OF DEFENCE

 

After launching officially the European Intervention Initiative (EI2) by signing the Letter of Intent on 25 June 2018, the Ministers of Defence of Belgium, Denmark, Estonia, France, Germany, the Netherlands, Portugal, Spain and the United Kingdom, or their representatives, met today in Paris as part of the first EI2 Defence Ministerial meeting.

 

On this occasion, they welcomed a new member within EI2. The Defence Minister of Finland took part in the meeting and signed the Letter of Intent, formalizing the country's commitment to EI2.

In addition, policy directives were issued to direct work for 2018-2019. Work will start as of 9 November, with the first meeting of the Military European Strategic Talks (MEST), which will gather high-level representatives of the military staffs from all EI2 Participating States.

It was decided that the EI2 participating states will share security and situational awareness analyses and identify convergences that will enable better links and closer cooperation at political and military level in each of the four agreed areas of work: 1/ strategic foresight, 2/ scenario development and planning, 3/ support to operations and 4/ lessons learned and doctrine.

 

As part of this work, EI2 Participating States will encourage the development of a shared strategic culture as a central part. EI2 will contribute to EU, including PESCO, and to NATO.  Military staffs will study ways to better coordinate their efforts at all levels, building on recent operational experiences as in the Sahel. We will also consider how to develop a common EI2 approach to crisis, in particular in response to regional climatic challenges, and to enhance our contributions to maritime security.  Other challenges will also be considered, to cover wider potential security concerns.

 

The European Intervention Initiative (EI2) aims at supporting the development of a European strategic culture as well as of pragmatic operational and strategic cooperation. The ultimate objective of EI2 is to enhance our ability, as European states, to carry out military missions and operations under the framework of the EU, NATO, the UN and/or ad hoc coalition. EI2 is an independent, non-binding forum, outside other institutional frameworks. Yet, it contributes directly to the work of European Union and NATO and their shared objective of a strong European defence.

 

The Netherlands will host the next EI2 Defence Ministerial Meeting in The Hague in 2019.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.