Nexter équipera les Forces terrestres belges avec des VBMR-GRIFFON et EBRC-JAGUARVersailles-Satory, le 26 octobre 2018 – Le Conseil des Ministres Belge du 25 octobre 2018 a approuvé la signature d’un accord intergouvernemental avec la France 

Nexter équipera les Forces terrestres belges avec des VBMR-GRIFFON et EBRC-JAGUAR
Versailles-Satory, le 26 octobre 2018 – Le Conseil des Ministres Belge du 25 octobre 2018 a approuvé la signature d’un accord intergouvernemental avec la France concernant la mise en place d’un partenariat stratégique dans le domaine de la mobilité terrestre au titre du programme CaMo. La France et la Belgique développeront une coopération étroite entre les forces terrestres des deux pays. Dans ce cadre la Belgique prévoit le rééquipement complet de sa capacité motorisée au travers de l’acquisition de 382 Véhicules blindés multi-rôles (VBMR) GRIFFON et 60 Engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) JAGUAR infovalorisés dont la maitrise d’oeuvre industrielle sera assurée par le groupe Nexter.
Nexter, partenaire de la composante Terre belge.
Nexter, une société du groupe KNDS, leader européen de la défense terrestre, a été choisie pour répondre au programme CaMo conduisant à l’acquisition par la Belgique de 382 VBMR-GRIFFON en différentes configurations et 60 EBRC-JAGUAR. Ces véhicules info-valorisés seront identiques à ceux de la France, ce qui maximise les coopérations et permet une interopérabilité pouvant aller jusqu’à une intégration entre les deux Forces armées. Cette acquisition est une étape stratégique dans la coopération entre la composante Terre belge et l’armée de Terre française et marque un jalon dans la construction de l’Europe de la défense.
Nexter, architecte systémier intégrateur de la défense terrestre et fournisseur de l’ensemble des engins de combat des Forces terrestres françaises, équipe déjà la composante Terre belge avec des 105LG1, canons de 105 mm. Pour répondre au programme CaMo, le groupe s’appuiera sur les nombreux savoir-faire de ses équipes, sa maîtrise des systèmes complexes (char de combat LECLERC, design authority du JAGUAR, VBCI, CAESAR, …), et son rôle central dans le programme Engin Blindé Multi-Rôles (EBMR) SCORPION français, aux côtés de partenaires industriels français, en premier lieu Arquus et Thales. En parallèle, Nexter a signé des accords de partenariat avec plusieurs entreprises belges. C’est notamment dans ce cadre que l’assemblage final des VBMR-GRIFFON sera réalisé par CMI Defence en Belgique et que le tourelleau des engins belges sera produit par FN Herstal. La filiale belge du groupe Nexter, MECAR, apportera également sa contribution au programme.
Stéphane Mayer, Président-directeur Général de Nexter « salue la coopération entre la Belgique et la France, et entre les deux ministères chargés des armées. Ainsi la Direction Générale des Ressources Matérielles (DGMR) et la Direction Générale de l’Armement (DGA) ont mis en place un bureau commun pour la conduite du programme d’acquisition de CaMo. Il remercie les deux ministères de la défense pour leur confiance. C’est un grand honneur d’être aux côtés de la composante Terre belge en lui fournissant ses prochains équipements de combat et de participer à cette nouvelle étape importante de la construction de l’Europe de la défense ».

 

Florence Parly, ministre des Armées, se félicite que l’accord « CAMO » – pour Capacité motorisée – soit officiellement approuvé par la Belgique. Cet accord représente une excellente nouvelle pour la France comme pour la Belgique.

Ce partenariat inédit comprend la vente de 382 véhicules blindés Griffon et 60 Jaguar. Il comporte également un volet opérationnel incluant des entraînements, de la formation et le maintien en condition opérationnelle des matériels concernés.

Enfin, un bureau commun entre le ministère français des Armées et le ministère belge de la Défense va être créé pour que les échanges sur l’évolution des véhicules blindés soient mutuellement bénéfiques aux deux pays.

 

Contexte

Quand ?

  • En juin 2017, Florence Parly, ministre des Armées, a signé une lettre d’intention avec la Belgique pour aller vers une coopération plus intense entre les deux pays dans le domaine des armements terrestres.

  • Le 25 octobre 2018, le Conseil des ministres du Royaume de Belgique a approuvé le principe d’un accord intergouvernemental avec la France concernant la mise en place d’un partenariat stratégique dans le domaine de la mobilité terrestre.

  • Cet accord intergouvernemental sera signé prochainement par les autorités politiques des deux pays.

  • Les véhicules blindés seront livrés à la Belgique à compter de 2025.

Combien ?

  • Le volet « acquisition » porte sur 382 véhicules VBMR-GRIFFON et 60 EBRC-JAGUAR.

  • Le budget total de l’investissement s’élève à environ 1,5 milliard d’euros.

Qui ?

  • Les industriels français qui construisent ces véhicules blindés sont pour le Griffon et pour le Jaguar, notamment : Nexter, Thales, Arquus, Quiri, Hutchinson SNC, Elno, Metravib, Safran, TRAC-C industrie, Texelis.

  • L’armée de Terre française participera à des entraînements avec les militaires belges.

  • La Direction Générale des Ressources Matérielles (DGMR) et la Direction Générale de l’Armement (DGA) vont coopérer de manière inédite avec la mise en place d’un bureau commun pour la conduite du programme d’acquisition. La collaboration entre les deux directions permettra le développement de synergies, dans les domaines de l’expertise et des essais, et une concertation étroite en matière de besoins futurs.

Véhicules blindés : approbation par la Belgique

du projet de coopération CAMO

                                                                                 

 

Le 10 octobre 2018, les agents des brigades de Rouen, Évreux et Dieppe, positionnés sur l'A13 au niveau de la barrière de péage de Beuzeville dans l'Eure, sélectionnent un véhicule, immatriculé en France.

 

Le chauffeur, seul à bord, est ensuite invité à se rendre sur l’aire de contrôle, mais il tente par deux fois de se soustraire au contrôle. Les douaniers font alors usage à deux reprises de herses pour stopper le véhicule. Celui-ci devenu difficilement contrôlable, le conducteur est alors rapidement appréhendé.

 

Après ouverture du coffre du véhicule, les agents des douanes découvrent à l’intérieur d’une valise 32 sachets en plastiques transparents laissant apparaître une substance de couleur brunâtre qui après analyse se révèle être de l’héroïne. Au total, les douaniers saisissent plus de 32 kg d’héroïne.

 

La valeur de la marchandise est estimée à près de 1,3 million d’euros sur le marché illicite de la revente au détail de stupéfiants.

 

L’enquête se poursuit sous la responsabilité d’un juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Rennes et l’enquête a été confiée à la police judiciaire de Rennes.

 

En 2017, la douane française a saisi 243 kg d’héroïne.

Les douaniers de Rouen saisissent plus de 32 kilos d’héroïne

Dräger annonce sa participation au salon Expoprotection 2018Dräger sera présent à la prochaine édition d’Expoprotection, du 6 au 8 novembre, le salon de la prévention et de la gestion des risques, au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris.


Dräger annonce sa participation au salon Expoprotection 2018
Dräger sera présent à la prochaine édition d’Expoprotection, du 6 au 8 novembre, le salon de la prévention et de la gestion des risques, au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. L’occasion pour Dräger de présenter ses solutions et innovations.
Paris, Porte de Versailles - Acteur majeur en matière de technologie médicale et de sécurité, Dräger annonce sa participation comme exposant au salon Expoprotection au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, du 6 au 8 novembre. Un rendez-vous incontournable pour tous les professionnels de la prévention et de la gestion des risques avec plus de 20.000 visiteurs attendus. Situé sur le stand K23, Dräger exposera ses nouveautés.
X-pid® 9000/9500 Benzène, butadiène et autres composés organiques volatiles (COV) sont cancérigènes. Ce détecteur portable permet de mesurer rapidement (30 secondes seulement pour le benzène) et de manière sélective ces COV, y compris dans de très faibles concentrations. Un résultat digne d’un laboratoire pour un haut degré de sécurité et d’efficacité.
Alcotest® 5000 Des tests de dépistage de l’alcool effectués en un temps record ! Cet équipement ultra-rapide (jusqu’à 12 sujets par minute) est spécialement étudié pour minimiser le retour d’air expiré, grâce à un cône remplaçable qui réduit par ailleurs le risque d’infection d’une personne à l’autre. Un écran LCD vous informe de la présence ou l’absence d’alcool dans l’haleine du sujet dépisté. Outil indispensable dans une démarche de prévention en entreprise, où l’alcool n’a pas sa place.
X-plore® 8700 (EX) Le nouveau système filtrant de ventilation assistée de Dräger, peut être utilisé en atmosphère explosible. Complétant la famille X-plore® 8000, il est compatible avec une grande variété de pièces faciales, telles que demi-masques, masques complets, cagoules courtes et longues, écrans de protection. Son design robuste assure un maniement sûr et intuitif/


Les utilisateurs peuvent se concentrer sur leur mission, y compris dans des zones potentiellement explosives.
CSE Connect Relié au détecteur de gaz X-am® 8000, ce logiciel est capable de numériser les échanges d’information lors des mesures d'autorisation d'accès en espaces confinés. Prêt à l’emploi, il est conçu pour gérer plus efficacement et plus économiquement les informations grâce à un stockage des données dans le Cloud.
Rental Robot Présenté pour la première fois sur le stand de Dräger dans une version de petite taille, il assure une mise à disposition sécurisée des équipements. Seuls les utilisateurs autorisés ont accès, de manière individuelle, aux casiers pour obtenir les équipements fonctionnels et les consommables nécessaires, à tout moment. Les différentes tailles de casiers permettent de mettre à disposition aussi bien un petit détecteur qu’un appareil respiratoire plus grand.
D’autres produits Dräger (fixes et portables) liés à la détection des risques seront bien sûr présents : Pac®, X-zone®, Polytron® 5200, PointGard 2100, Alcotest® 5820, Flame 5000, DrugTest® 5000…
En parallèle, Dräger animera également un atelier sur le thème « Alcool et drogues au travail : quels risques et quelles solutions pour l’entreprise ? » L’occasion de présenter et décrire de manière vivante et interactive les risques liés à ces addictions sur le lieu de travail et les outils de dépistage à disposition. Rendez-vous le jeudi 8 novembre à 10h50, à l’espace conférence 4.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.