LE GICAN ET SON HOMOLOGUE ITALIEN ASSONAVE SIGNENT UNE FEUILLE DE ROUTE POUR LA R&D ET L’INNOVATION FRANCO-ITALIENNES

A l’occasion du salon Euronaval, et au lendemain d’une annonce d’ampleur concernant un rapprochement franco-italien dans le domaine de l’industrie navale de défense,

A l’occasion du salon Euronaval, et au lendemain d’une annonce d’ampleur concernant un rapprochement franco-italien dans le domaine de l’industrie navale de défense, les syndicats professionnels de la construction navale français et italien, le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN) et ASSONAVE, signent une feuille de route commune en faveur de la R&D et de l’innovation.

La feuille de route concrétise le mandat donné aux deux syndicats professionnels lors du Sommet du 27 septembre 2018 à Lyon entre les chefs de Gouvernements français et italien, et précise les technologies clés que l’industrie navale doit développer dans les prochaines années afin de conserver son avance technologique.

La « technologie marine européenne » est à l’heure actuelle le leader mondial pour la construction de navires aux équipements de pointe, pour les secteurs civil et militaire, grâce à des investissements continus en RDI. Le secteur des industries navales européenne représente plus de 300 chantiers et 20 000 équipementiers, et emploie plus de 900 000 personnes pour un chiffre d’affaires annuel de 112,5 milliards d’euros. Une part croissante de cette industrie européenne est localisée en France et en Italie (chiffres SEA EUROPE).

La taille de notre industrie et le besoin de garantir sur le long terme la sécurité et la sûreté du domaine maritime dépendent de notre avantage actuel dans le domaine de la construction navale. C’est un secteur stratégique non seulement pour la France et l’Italie, mais pour l’Europe dans son ensemble. Notre avantage technologique connait une pression croissante du fait de la concurrence des chantiers chinois, et nécessite des investissements élevés en RDI afin d’être préservé. Un soutien appuyé des Gouvernements pour ces investissements est nécessaire en ce sens.

Pour cette raison, le GICAN et ASSONAVE ont défini cinq axes de travail, pour lesquels des investissements majeurs doivent être envisagés :

  • Le navire vert : pour le développement de solutions durables et efficientes pour la construction de navires à faible impact environnemental ;

  • Le navire intelligent : pour le développement de nouveaux modèles d’exploitation, en particulier l’intégration de l’Internet des Objets, des solutions améliorant les services, la sûreté et la sécurité ;

  • Le navire autonome : pour une étape supplémentaire vers le navire entièrement autonome ;

  • Les infrastructures offshore intelligentes : pour des solutions permettant le développement des secteurs prometteurs de l’économie bleue ;

  • Le chantier intelligent : pour permettre aux chantiers navals d’entrer dans une nouvelle ère d’efficience, d’efficacité et de sûreté.

Pour chacun de ces axes de travail, les technologies-cibles et les objectifs techniques ont été définis pour les années 2030 et 2050.

Cette feuille de route s’inscrit ainsi pleinement dans les travaux en cours du FP9 et de l’European Defense Fund. Dans ce cadre, cette feuille de route partagée entre le GICAN et ASSONAVE ouvre de nouvelles opportunités duales, tant civiles que militaires, de collaboration entre entreprises françaises et italiennes, en parallèle du rapprochement entre Naval Group et Fincantieri.

Le GICAN et ASSONAVE vont désormais présenter leur feuille de route pour la RDI aux autres associations européennes, dans le cadre de SEA EUROPE, afin de parvenir à une ambition partagée à l’échelle du continent.  

Hervé Guillou, Président du GICAN, déclare : « La signature de cette feuille de route entre le GICAN et ASSONAVE marque la concrétisation de plusieurs mois de dialogue entre les associations de l’industrie navale française et italienne. Elle engage une collaboration fructueuse et pérenne entre les entreprises afin de répondre efficacement aux défis de demain de l’industrie navale, avec une orientation de la R&D et de l’innovation. Elle préfigure, aussi, les rapprochements européens nécessaires à la consolidation de notre industrie afin de rivaliser avec nos concurrents. Nous serons heureux de présenter en commun ces travaux dans les différentes instances de SEA EUROPE ».

Vincenzo Petrone, Président d’ASSONAVE, déclare : « La définition de cette feuille de route est une étape fondamentale afin de faire en sorte que le rôle joué par les industries navales nationales soit reflété à leur juste mesure dans les organisations européennes, et permettre une véritable attention politique et les investissements nécessaires pour maintenir et développer la R&D, et ainsi préserver notre leadership. Malgré la taille de notre industrie, les industriels attendent encore les consolidations qui permettront l’émergence d’un champion européen, atteignant la dimension nécessaire pour concurrencer les chantiers asiatiques, à la fois dans la domaine civil et militaire ».

SOUTH AFRICAN AVIATION PILOT TRAINING INVESTS IN ALSIM’S AL250 

 

Thursday 25th October 2018 –  Le Loroux Bottereau, France – Alsim is pleased to announce the sale of an AL250 to Aviation Pilot Training, a flight school located in Cape Town, South Africa. The device will be delivered in the first quarter of 2019.
 
The AL250 contains the best, state-of-the-art technology and is EASA-FNPT II (Flight Navigation Procedures Trainer) certified. It addresses initial phase training needs (PPL, CPL, IR/ME) and is SEP/MEP re-configurable. In addition, it offers both classic and glass cockpit instrumentation for each flight model at the simple flick of a switch.
 
Mr Ari Kraak, Aviation Pilot Training Director, explains why they chose Alsim’s AL250: “We are very excited about the product, after researching most simulators worldwide we found that the AL250 is the perfect device for our facility. The service from Alsim and their willingness to adapt the product to our needs was second to none. It’s a clean state of the art device that will attract clients from all parts of the world. We are looking forward to receiving the product and a great long-term relationship with Alsim.”
Mrs Audrey Jeffroy, Alsim Sales Director and Mr Nicolas de Lassus, Alsim Sales Account Manager, emphasize: “We are very excited to welcome a new customer in South Africa and in particular in Cape Town. The city is very attractive and students are coming from all over the world to do their flight training there. APT is a leading flight school. Adding an AL250 flight simulator will enable them to provide high-quality training not only to focus on the South African market but also internationally as it meets EASA and FAA standards. We now have 5 customers in South Africa, some of them for almost 15 years, proving we are well established in this region”.
About Aviation Pilot Training
Aviation Pilot Training is based in the heart of South Africa’s most beautiful city of Cape Town: a state-of-the-art training facility that offers the highest quality of helicopter and airplane training. APT trains pilots of all levels, from beginners to experienced professionals. The courses they provide facilitate ab initio, advanced training, specialty courses, type conversions and full Private, Commercial and Airline Transport Pilot licenses.
Aviation Pilot Training offers both full-time and part-time courses, tailored to fit its students’ schedule, time frame and budget. APT operates 7 days a week, ensuring the student maximizes every second he/she has to fly.
APT has a full-time maintenance facility, enabling students to have hands-on access to the school’s aircraft during their learning process. Compared to the photos and models used in typical classroom environments, this method results in unparalleled development of conceptual understanding.

un nouveau bateau performant au service des forces armées et des professionnels de la sécurité  

un nouveau bateau performant au service des forces armées et des professionnels de la sécurité 

- rencontrer Richard Forest, créateur SEAir-expert en foils
comprendre la valeur ajoutée des foils dans l'intervention opérationnelle des forces spéciales
=> au salon l'Euronaval sur le stand Sillinger N°2B H42 /ou / le stand C-041 de Bretagne Pôle Naval /ou/ le stand des Startups
=> du 23 au 26 octobre
=> interviews sur rdv
 
- vivre une démonstration en mer
=> à Lorient
=> sur réservation
=> un avant-goût grâce à cette banque images spectaculaire ICI

SEAir en quelques mots :
- développement et intégration de systèmes de foils hyper technologiques
- fabrication de foils grâce à un robot
- 7 brevets déposés
- 2 premières mondiales
- 7 prix de l’innovation

Avec la participation de sa filiale SYSGO à AUTOSAR, Thales renforce son engagement pour la sécurité des véhicules intelligents

Avec la participation de sa filiale SYSGO à AUTOSAR, Thales renforce son engagement pour la sécurité des véhicules intelligents


Depuis octobre 2018, SYSGO AG, entreprise du groupe Thales, est partenaire d’AUTOSAR, consortium automobile mondial qui développe une norme industrielle et une architecture logicielle standardisée pour la mobilité intelligente.


Depuis plusieurs années, les constructeurs automobiles équipent leurs véhicules d’un nombre toujours croissant de systèmes électroniques, proposant de nouvelles fonctionnalités pour améliorer la qualité de la conduite et renforcer la sécurité des passagers. Mais ces évolutions ont un revers : véritable plateforme informatique, la voiture devient une cible de plus en plus attrayante pour les cybercriminels et les hackers. D’où la nécessité d’une norme industrielle pour la cybersécurité des systèmes. Tous les partenaires au sein d’AUTOSAR partagent un même objectif : créer une architecture logicielle ouverte, normalisée et sûre pour les unités de contrôle électroniques utilisées sur les véhicules. Après avoir annoncé une co-entreprise avec Vector en janvier 2018, SYSGO renforce à nouveau son implication sur le marché automobile, en rejoignant officiellement le consortium.


Fournisseur européen de premier plan pour les systèmes d’exploitation en temps réel, SYSGO fera profiter AUTOSAR de sa longue expertise de la sécurité des environnements embarqués critiques. La solution PikeOS de SYSGO permet, par exemple, de séparer strictement plusieurs applications, même de criticité différente, sur une plateforme unique, ce qui conforte l’une des principales caractéristiques de l’AUTOSAR Adaptive Platform. Les constructeurs automobiles et leurs équipementiers gagneront ainsi en souplesse et en évolutivité par rapport aux plateformes classiques actuelles.


Depuis plusieurs années, Thales coopère avec de grands constructeurs en France, en Allemagne et au Royaume-Uni pour introduire la cybersécurité dans le secteur automobile. La participation de SYSGO au consortium AUTOSAR renforce l’engagement de Thales au service des véhicules intelligents et sûrs.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.