Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur tient à saluer la grande réactivité et le courage dont ont fait preuve plusieurs citoyens

Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur tient à saluer la grande réactivité et le courage dont ont fait preuve plusieurs citoyens lors des agressions commises hier soir peu avant 23 heures dans le 19ème arrondissement de Paris. Grâce à leur intervention, l'auteur des tentatives d'homicides a pu être maîtrisé avant son interpellation très rapide par les fonctionnaires de police de la BAC locale, à qui le ministre fait part de sa profonde reconnaissance.


Les circonstances de ces agressions devront être précisées par l'enquête judiciaire qui débute.

Le ministre fait part de son soutien le plus attentif à l'ensemble des victimes ainsi qu'à leurs familles et à leurs proches. 

Le ministère des Armées notifie les études préliminaires de trois futures capacités du programme SCORPION

Le ministère des Armées notifie les études préliminaires de trois futures capacités du programme SCORPION

Florence Parly, ministre des Armées, a donné une nouvelle impulsion au programme Scorpion en mai dernier, en validant la feuille de route visant à accélérer l’introduction de nouveaux équipements, en complément de ceux déjà commandés, et à intégrer plus rapidement les innovations technologiques actuellement en préparation.

C’est dans ce cadre que la Direction générale de l’armement (DGA) vient de lancer des études destinées à préparer trois futures capacités du programme SCORPION* : l’intégration de drones et de robots dans le système de combat, la communication avec le combattant débarqué et la gestion de la multiplication des capteurs. Ces études préparatoires ont été notifiées à la société tns-MARS, titulaire d’un marché dédié qui réunit Thales, Nexter et Safran. Elles doivent permettre de lancer les développements dans les quatre années à venir.

Poursuivant son ambition de toujours mieux protéger les forces terrestres et de leur apporter la supériorité sur le terrain, SCORPION prévoit dès 2022, le lancement des travaux d’intégration des robots et mini-drones dans le dispositif de combat. Ces systèmes non habités, connectés au système d’information et limitant l’exposition des combattants aux menaces potentielles, apporteront un avantage décisif aux unités en étendant leur capacité de renseignement et d’intervention.

Acteur particulièrement exposé, le combattant débarqué, au cœur de la deuxième étude, pourra demain, échanger des informations en temps réel et en toute sécurité avec tous les acteurs du champ de bataille. Il disposera de moyens d’échanges de données lui permettant d’accéder à des informations provenant des autres combattants et des véhicules et participera à alimenter la situation tactique du dispositif avec des éléments au plus proche du terrain.

La performance d’ensemble repose aussi sur la meilleure exploitation possible des nombreux capteurs déployés sur le champ de bataille. Pour traiter et analyser toutes les informations produites, il sera nécessaire de s’appuyer sur les technologies d’intelligence artificielle et de traitement massif de données. L’objectif est d’assister le combattant dans l’action en lui proposant des solutions pour une plus grande réactivité.

Retrouvez la présentation du programme SCORPION sur www.defense.gouv.fr : Programme SCORPION

* Le programme SCORPION vise à transformer les capacités de combat de contact aéroterrestre en renforçant leur interopérabilité tactique et leur aptitude opérationnelle. Il comprend pour le moment six opérations : trois nouveaux véhicules blindés (Griffon, Jaguar et Serval), la rénovation du char Leclerc, le système d’information SICS et le système de préparation opérationnelle. La loi de programmation militaire 2019-2025, promulguée le 13 juillet 2018 prévoit l’accélération du programme SCORPION : 50% des nouveaux blindés médians seront livrés d’ici 2025.

Gérard COLLOMB, Ministre d’Etat, ministre de l'intérieur, a reçu ce jour la maire de Calais Natacha Bouchart. Le Ministre "se félicite de la très nette amélioration de la situation migratoire à Calais,

Gérard COLLOMB, Ministre d’Etat, ministre de l'intérieur, a reçu ce jour la maire de Calais Natacha Bouchart. Le Ministre "se félicite de la très nette amélioration de la situation migratoire à Calais, qui est la mieux maîtrisée depuis plusieurs années". La maire de Calais s'est ainsi réjoui du succès de la saison touristique. Selon Gérard COLLOMB, "Cette amélioration démontre qu'une action résolue des services de l’Etat en faveur de la maîtrise des flux migratoires, en étroit partenariat avec des acteurs locaux comme la mairie de Calais, porte ses fruits, et que le Gouvernement met en œuvre des solutions à la hauteur du défi migratoire auquel la France fait face".

 

Ainsi, le nombre de migrants à Calais a été divisé par 20 par rapport à l'automne 2016, et les troubles à l'ordre public causés par les migrants sont également en forte baisse, avec une quasi-disparition des barrages créés par les migrants sur les routes ou encore des intrusions dans Eurotunnel. Dans le même temps, l'Etat a déployé à Calais un dispositif humanitaire exceptionnel, avec douches, distribution de repas quotidiens, et offre systématique d'un hébergement dans les centres d'accueil et d'examen des situations (CAES). Depuis l'ouverture de ces centres il y a un an, plus de 1 000 personnes y ont été orientées.

 

Gérard COLLOMB réaffirme sa détermination à maintenir cet engagement constant des services de l’Etat pour faire baisser la pression migratoire à Calais, mais aussi sur l'ensemble du territoire national. Après sa validation par le Conseil constitutionnel, l'entrée en vigueur prochaine de la loi pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie, rendra encore plus efficace l'action de l’Etat dans toute la France pour maîtriser l'immigration. 

Boeing HorizonX Ventures soutient l’essor des télécommunications par satellite en investissant dans BridgeSat

   Cet investissement a pour objectif d’accélérer la connectivité optique dans l’espace avec une fiabilité accrue

Boeing HorizonX Ventures soutient l’essor des télécommunications par satellite en investissant dans BridgeSat

 

Cet investissement a pour objectif d’accélérer la connectivité optique dans l’espace avec une fiabilité accrue

 

Photo : Jim Chilton, vice-président senior de la division Espace et Lancement de Boeing Défense Espace et Sécurité (BDS), et Barry Matsumori, Directeur Général de BridgeSat, à la conférence World Satellite Business Week ce matin, à Paris

 

CHICAGO, le 10 septembre 2018 — Boeing annonce ce jour un investissement dans le capital de BridgeSat Inc., une entreprise basée à Denver spécialisée dans les solutions de communications optiques qui incarnent le futur de la connectivité dans l’espace grâce à un réseau de stations terrestres (OGS — Optical Ground Stations) et de terminaux spatiaux propriétaires.

 

BridgeSat développe un réseau mondial de stations optiques terrestres pour accélérer et fiabiliser la transmission d’importants volumes de données dans l’espace. Ses stations sont utilisées pour les communications optiques par satellite en orbite terrestre basse (LEO) et en orbite géostationnaire (GEO), ce qui permet d’échanger des données en toute sécurité entre satellites, autres engins spatiaux, drones (UAV) et aéronefs volant à haute altitude.

 

« Ce partenariat nous permettra de demeurer à la pointe de la transition numérique dans le domaine des satellites avec une technologie qui apporte à nos clients des capacités de nouvelle génération », a déclaré Brian Schettler, directeur général de Boeing HorizonX Ventures. « En aidant BridgeSat à développer ses activités, Boeing contribue à l’accélération des communications par satellite fiables et sécurisées dans le monde entier. »

 

Créée en 2015, la société BridgeSat a pour vocation de répondre aux contraintes que rencontre le secteur des communications optiques spatiales en matière de coûts, de débit et d’infrastructures. La Société a récemment annoncé la signature d’un accord industriel inédit avec la NASA concernant la mise au point et la commercialisation d’un système de communications optiques en espace libre (FSO) au bénéfice des missions futures de l’agence spatiale américaine.

 

« Alors que nous augmentons le nombre de stations optiques terrestres pour constituer un réseau d’envergure planétaire, cet investissement va nous permettre d’accélérer la transmission sécurisée de grands volumes de données entre satellites LEO et GEO moyennant un coût inférieur à celui des solutions RF traditionnelles », a déclaré Barry Matsumori, Directeur Général de BridgeSat.

 

Boeing HorizonX Ventures a piloté le financement de série B de BridgeSat avec la participation d’Allied Minds. Cet investissement et les relations nouées avec Boeing permettent à BridgeSat d’accéder à l’expertise, aux laboratoires d’essais et autres ressources précieuses de Boeing en vue d’accélérer le déploiement de ses stations optiques terrestres à travers le monde.

 

Le rôle de Boeing HorizonX Ventures est de cibler les investissements qui favorisent le développement et l’innovation des start-ups dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace. Son portefeuille se compose d’entreprises spécialisées dans les systèmes autonomes, la fabrication additive (impression en 3D), le stockage de l’énergie et des données, les matériaux avancés, les systèmes et logiciels de réalité augmentée, l’apprentissage automatique (machine learning), la propulsion hybride-électrique et hypersonique, ainsi que la connectivité à l’Internet des objets (IoT).

 

Boeing est le premier groupe mondial d’aéronautique et l’un des premiers constructeurs d’avions civils, ainsi que de systèmes de défense, de sécurité et spatiaux. Exportateur américain de premier plan, Boeing compte parmi ses clients des compagnies aériennes, le gouvernement américain et des gouvernements alliés dans 150 pays.

Lancement de la campagne de recrutementdu personnel civil du ministère des Armées

Lancement de la campagne de recrutement
du personnel civil du ministère des Armées

 

Le ministère des Armées compte plus de 60 000 civils qui jouent un rôle essentiel dans son fonctionnement en contribuant aux côtés des militaires à créer un monde plus sûr.

Chaque année, environ 4000 postes sont à pourvoir dans tous les domaines, dans tous les métiers, partout en France et contribuent souvent directement à l’appui opérationnel des forces.

Pour la première fois, le ministère des Armées lance une campagne digitale pour faire connaître les nombreuses possibilités d’accès à ces emplois, avec ou sans concours, avec ou sans diplôme, dans les filières administrative, sociale, technique et paramédicale.

Les recrutements prioritaires concernent notamment les métiers de l’infrastructure, de l’informatique, de la cyber défense, du renseignement et du maintien en condition opérationnelle aéronautique et terrestre.

Découvrez la campagne en ligne sur : Campagne de recrutement du personnel civil du ministère des Armées

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.