INNOVER AUJOURD’HUI, POUR MIEUX PROTEGER LES FRANÇAIS DEMAIN

INNOVER AUJOURD’HUI, POUR MIEUX PROTEGER LES FRANÇAIS DEMAIN

 

En déplacement au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise (PJGN) et au commissariat de police de Cergy, M. Gérard COLLOMB, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, a rappelé ce jour l’importance des technologies dans le développement d’un service public de sécurité, proche et efficace.

Souhaitant que tout le potentiel digital soit exploité afin de développer des services innovants pour les Français et des outils modernes pour les forces de sécurité, le ministre de l’intérieur s’est fait présenter les compétences rares dont disposent  l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie et le Service central de renseignement criminel . Il est ensuite allé à la rencontre des policiers de Cergy pour mesurer la traduction concrète de l’emploi des nouvelles technologies dans leurs missions quotidiennes.

En outre, sept mois après le lancement de la police de sécurité du quotidien, dont le numérique est un pilier structurant, il a souhaité réaliser un bilan des nouvelles plateformes numériques du ministère.

Ainsi,

·         la brigade numérique de la gendarmerie, inaugurée le 27 février par M. Gérard COLLOMB, a déjà reçu plus de 30 000 sollicitations (soit en moyenne 165 par jour), majoritairement via un webchat innovant disponible sur https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/ et les comptes Facebook et Twitter de la gendarmerie nationale. Lieu de proximité et de contact, ouverte 24h/24 et 7j/7, la Brigade numérique offre aux internautes des services similaires à ceux d’une brigade territoriale, telle une véritable «gendarmerie en ligne ».

 

· la plateforme Perceval, ouverte depuis le 9 juin, a d’ores et déjà recueilli 17 831 signalements (soit 42 334 usages frauduleux de cartes bancaires, près de 300 signalements par jour au cours de la dernière quinzaine) pour un préjudice total de plus de 5,5 millions d’euros (https://service-public.fr/ , mot clé « percev@l ») ;

 

·  Par ailleurs, 360.000 pré-plaintes en ligne ont été déposées en 2017.

En outre, dès octobre 2018, le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur lancera une plateforme dédiée au signalement des violences sexuelles et sexistes, pour lutter avec force contre ces agissements et permettre aux victimes d’être accompagnées par des policiers et des gendarmes spécifiquement formés.

Enfin, en 2019, le projet de plateforme Thésée permettra de franchir un nouveau pas avec la possibilité de déposer plainte en ligne pour tout fait d’escroquerie sur internet.

A l’occasion de sa visite, M. Gérard COLLOMB a déclaré : « Innover aujourd’hui c’est mieux protéger les Français demain. C’est le sens du e-ministère de l’intérieur que j’entends développer avec les policiers et les gendarmes, un ministère en pointe qui se réinvente pour la sécurité des français, grâce à une intelligence et une ambition collectives ».

Je suis un paragraphe.

RENTRÉE 2018 : LE GICAN SE RÉORGANISE

RENTRÉE 2018 : LE GICAN SE RÉORGANISE


Le Conseil d’Administration du Groupement des Industries de Construction et Activités Navales, GICAN, avait mandaté le 13 avril 2018 le Délégué Général M. François LAMBERT pour construire un nouvel organigramme de son équipe. En cette rentrée 2018, le GICAN fait évoluer sa structure afin de se rapprocher des besoins de ses adhérents.

Dans le contexte de consolidation du Comité Stratégique de Filière des Industries de la Mer, ce projet de réorganisation a été mené à bien afin de correspondre plus efficacement aux exigences du secteur naval. Elles se concentrent, en plus de la logique métier liée à la construction et à la réparation navale civile et de défense, sur la R&D, l’internationalisation et l’export, la transformation numérique des entreprises et l’attractivité des métiers, mais ne peuvent négliger le lien fort aux adhérents et aux territoires, et la nécessaire promotion du secteur par une communication et des relations publiques repensées.

Une nouvelle période s’engage donc pour le syndicat professionnel de la construction navale française, et l’organisation de l’équipe d’animation du Groupement se concentrera désormais autour de six délégations, formant trois pôles de compétences :

  • Vie de l’organisation : relations avec les adhérents, valorisation des PME, stratégie territoriale, communication, relations publiques;

  • Métiers du naval : chantiers, activités civiles, équipementiers, énergies marines, défense et sécurité ;

  • Industrie : R&D, innovation, numérique, internationalisation des entreprises, export.

Jean-Marie DUMON
Jean-Marie DUMON
Arnaud Martins DA TORRE
Arnaud Martins DA TORRE
Jacques ORJUBIN
Jacques ORJUBIN

En ce sens, le GICAN est heureux d’annoncer aujourd’hui la nomination de :

M. Jean-Marie DUMON au poste de Délégué à la défense et la sécurité ;
M. Arnaud MARTINS DA TORRE au poste de Délégué à l’export et à l’internationalisation des entreprises ;
M. Jacques ORJUBIN au poste de Délégué à la communication et aux relations publiques. 

 

  Diplômé de l’Ecole Navale, de l’ENSTA PARIS TECH, de l’Ecole de Guerre et de l’IHEDN « armement et économie de défense », Jean-Marie DUMON est nommé Délégué à la défense et à la sécurité du GICAN. En tant qu’officier de marine et ingénieur, il a exercé des responsabilités variées pendant plus de trente ans dans la Marine Nationale, dont deux commandements à la mer. Il a également travaillé auprès de nombreuses hautes autorités du Ministère des Armées, en particulier sur la stratégie de réformes.

Expert en essais de navires et en sécurité maritime, ancien président de la grande commission nautique, il a également eu l’opportunité de mesurer les enjeux entrepreneuriaux dans de nombreux secteurs professionnels, en tant que secrétaire général du comité de liaison défense du MEDEF.
 

 Diplômé d’un 3ème cycle en Relations internationales et du cycle Intelligence économique et stratégique de l’IHEDN, Arnaud Martins Da Torre est nommé Délégué à l’internationalisation des entreprises et à l’export du GICAN. Il a été durant trois ans chercheur spécialiste des conflits et des questions de défense à l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques).

En 2001, il a rejoint Eurotradia International, cabinet de conseil et d’accompagnement à l’export et à l’international. Il a occupé différentes fonctions, tant géographiques (Délégué adjoint Asie, puis Europe) que transverses (Délégué développement, puis Intelligence économique et stratégique).
Ses missions l’ont amené à réaliser des missions au profit de grands groupes, d’ETI et de PME, des secteurs de la défense, l’aéronautique, l’énergie et les infrastructures, dans des environnements internationaux complexes.

 Diplômé d’un Master 2 en Communication du CELSA Paris-Sorbonne et d’un Master 2 en Gestion Publique de l’Université Paris-Dauphine et de l’ENA, Jacques ORJUBIN est nommé Délégué à la communication et aux relations publiques du GICAN.

Il a notamment travaillé au cabinet du Secrétaire d’Etat aux Transports, à la Mer et à la Pêche, d’abord à la communication puis en tant que Chargé de mission pour le dossier taxis/VTC/LOTI, avant de rejoindre le Secrétariat Général du Groupe SNCF pour travailler sur des questions de diplomatie économique.

Barkhane - opération du 26 août 2018

Barkhane - opération du 26 août 2018
Le 26 août 2018 dans la région de Ménaka (Mali), des unités de la force Barkhane ont mené une action contre un groupe armé terroriste, neutralisant Mohamed Ag Almouner, l’un des principaux responsables de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS).
L’opération, déclenchée dans la nuit, a consisté en une frappe aérienne par deux Mirage 2000 sur la position du groupe terroriste, suivie d’une action au sol pour saisir la position. Les commandos déployés ont constaté la mort de Mohamed Ag Almouner et d’un membre de sa garde rapprochée. Ils ont découvert que deux civils, une femme et un adolescent, avaient également été tués et qu’un membre du groupe terroriste ainsi que deux autres civils avaient été blessés. Ces derniers ont été pris en charge par les équipes médicales de Barkhane.
Les critères français d’ouverture du feu sont particulièrement stricts et visent à éviter les pertes civiles. Chaque préparation de mission fait l’objet d’un recueil et d’une analyse d’un maximum de renseignement de façon à limiter le niveau de risque des opérations. La présence avérée de civils à proximité de l’objectif aurait entrainé l’annulation de la mission. Une investigation est en cours pour déterminer comment des civils ont été atteints lors de cette frappe.
L’état-major des armées exprime ses regrets et présente ses condoléances aux familles et aux proches des deux victimes.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.