Le Ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, félicite les douaniers de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) qui ont démantelé une structure clandestine de confection et de commercialisation de contrefaçons de parfum implantée en Ile-de-France. 245 374 flacons de parfums et 160 880 euros ont été saisis.

 

Suite à l'exploitation de renseignements, la DNRED a procédé à des investigations sur des individus susceptibles de procéder, en Île-de-France, à la fabrication et à la diffusion massive de contrefaçons de parfums. Le 15 février, les agents de la DNRED procédaient au contrôle d’un particulier qui venait d’acquérir 2.122 flacons de parfums contrefaisant différentes marques. Le contrôle de l’entrepôt de fabrication et de stockage des parfums a permis de découvrir huit employés, tous en situation irrégulière, 243 252 flacons de parfums contrefaisants et 160 880 euros en numéraire.

Au cours de leurs investigations, les enquêteurs ont pu démontrer que l'organisation criminelle recevait, de façon séparée, les emballages, les bouchons "marqués" de la marque contrefaite, puis les parfums dépourvus de marque, pour être, selon un système parfaitement maîtrisé, assemblés puis vendus en ligne sur internet.


Gérald Darmanin, Ministre en charge de la douane, a déclaré : « Je félicite la DNRED pour cette affaire remarquable à double titre. D’abord, les investigations ont révélé un schéma de fraude international de fabrication et de vente de contrefaçons en France. Ensuite cette prise représente à elle seule quatre fois les quantités totales de contrefaçons de parfums interceptées par la douane en 2018. La douane est particulièrement impliquée dans la lutte contre les contrefaçons, que ce soit au niveau des vêtements, des jouets, des équipements électriques mais aussi comme ici en matière de produits cosmétiques. Pour chacune de ces affaires, l’action de la douane permet de porter un coup à l’économie souterraine mais aussi de protéger la santé et la sécurité du consommateur ». 

Gérald DARMANIN félicite les douaniers de la DNRED qui ont démantelé une structure clandestine de confection et de commercialisation de contrefaçons de parfum en Seine-Saint-Denis

Gerald DARMANIN

Ministre de l’Action et des Comptes publics

VIDÉO

Après consultation de l’Administration fédérale de l’aviation américaine (FAA), de l’Agence américaine de sécurité des transports (NTSB) et de ses clients, Boeing appuie les mesures visant à maintenir à titre temporaire ses avions 737 MAX au sol

 

 

Le 13 mars 2019 — Boeing continue d’accorder toute sa confiance dans la sécurité de ses avions 737 MAX. Toutefois, après avoir consulté les représentants de l’Administration fédérale de l’aviation américaine (FAA), de l’Agence américaine de sécurité des transports (NTSB), ainsi que des autorités aéronautiques et de ses clients du monde entier, Boeing a décidé — au nom du principe de précaution et dans le but de rassurer les passagers quant à la sûreté de l’appareil — de recommander à la FAA la suspension à titre temporaire de l’exploitation des 371 appareils qui constituent la totalité de la flotte mondiale de Boeing 737 MAX.

 

« Au nom de toute l’équipe de Boeing, j’adresse mes plus sincères condoléances aux familles et aux proches des personnes qui ont perdu la vie dans ces deux accidents tragiques », a déclaré Dennis Muilenburg, président-directeur général de Boeing.

 

« Nous soutenons cette mesure proactive par souci de prudence. La sécurité est une valeur fondamentale de Boeing depuis que nous construisons des avions, et elle le sera toujours. Il n’existe pas de plus grande priorité pour notre Groupe et notre secteur industriel. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour comprendre la cause de ces accidents, en partenariat avec les enquêteurs, apporter des améliorations de sécurité et faire en sorte que ces catastrophes ne se reproduisent plus. »

 

Boeing formule cette recommandation et appuie la décision de la FAA.

Open Campus Day à l’École Royale des Sous-Officiers

 

L’École Royale des Sous-Officiers de SAINT-TROND ouvre ses portes au grand public lors de son « Open Campus Day » le 17 mars 2019 de 10 h à 17 h.

L’École Royale des Sous-Officiers est la plus grande école de la Défense. Elle fournira durant l’année académique 2019-2020 la formation de base à plus de 900 candidats officiers et sous-officiers.

En plus des informations sur les possibilités d’emploi dans les différentes fonctions au sein de la Défense, les visiteurs peuvent obtenir des explications concernant les différentes formations, le contenu des cours, les évaluations, le régime des études. Ils ont également la possibilité de faire connaissance avec des instructeurs militaires, des enseignants civils ainsi que certains candidats en pleine formation.

À cette occasion, les classes, les logements et les infrastructures sportives sont ouverts au public. Vous trouverez sur place différentes démonstrations. Les quatre composantes présenteront différentes fonctions ainsi que le matériel et véhicules militaires.

Le service d’information de la Défense sera présent avec un stand et fournira, à celles et ceux qui seraient intéressé(e)s, toutes les explications nécessaires concernant les places ouvertes ainsi que les procédures de recrutement en vue d’une carrière au sein de la Défense.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.