RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2
PAGES 116

Reprise des recherches de l’épave de la Minerve

Florence Parly, ministre des Armées, a décidé la reprise des recherches de l’épave du sous-marin Minerve, disparu tragiquement au large de Toulon le 27 janvier 1968.

Reprise des recherches de l’épave de la Minerve

Florence Parly, ministre des Armées, a décidé la reprise des recherches de l’épave du sous-marin Minerve, disparu tragiquement au large de Toulon le 27 janvier 1968. Il s’agit aujourd’hui de profiter de la mise en service d’équipements de haute technologie dont des drones sous-marins pour reprendre les recherches qui avaient été infructueuses après cet accident. 

Les recherches seront confiées à la Marine nationale, avec le concours de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) et du Shom (service Hydrographiques et Océanographique de la Marine). L’opération sera conduite localement par l’amiral commandant en chef pour la Méditerranée.

Cette campagne de recherche commencera par des essais techniques de quelques jours en février, dans la zone de présence possible de la Minerve, déterminée par l’analyse des enregistrements sismiques de l’implosion du sous-marin lors de sa disparition. Elle se poursuivra pendant le mois de juillet pour bénéficier de conditions météorologiques favorables à cette période et se déroulera en plusieurs phases, consistant successivement à détecter, analyser puis identifier les objets présents sur le fonds. Les moyens mis en œuvre comprennent des bâtiments porteurs de sondeurs multifaisceaux, des drones sous-marins et un mini sous-marin capable de photographier à grande profondeur.

Consciente de la souffrance des familles, que le temps ne saurait effacer, la ministre renouvelle sa compassion aux familles des 52 marins disparus dans l’accomplissement de leur devoir et salue leur mémoire. Elle tient à souligner que, malgré les progrès technologiques, des recherches par plus de 2000 mètres de fonds restent complexes et sans certitude d’aboutir. La ministre assure les familles de les associer étroitement à toutes les étapes de cette campagne de recherche.

Boeing s’associe à Aerion pour accélérer l’avènement des vols supersoniques

- L’AS2 d’Aerion sera le premier avion d’affaires supersonique lancé sur le marché

- Boeing mettra ses moyens financiers, techniques et industriels au service de ce projet

CHICAGO, le 6 février 2019 — Boeing [NYSE: BA] annonce ce jour la formation d’un partenariat avec Aerion, une entreprise basée à Reno (Nevada), pionnière sur le marché des avions supersoniques de nouvelle génération. Dans le cadre de cet accord, Boeing a significativement investi dans Aerion pour accélérer le développement technologique et la conception de l’avion, ainsi que pour ouvrir le transport aérien supersonique à de nouveaux marchés. Les conditions de l’accord n’ont pas été dévoilées.

 

Boeing mettra des ressources technologiques, de fabrication et d’essais en vol, ainsi que ses atouts verticaux stratégiques, à la disposition d’Aerion afin d’accompagner le lancement de son avion d’affaires supersonique AS2. L’AS2 est conçu peut atteindre Mach 1,4, soit environ 1 700 km/heure. Capable de voler jusqu’à 70 % plus vite que les jets d’affaires actuellement en service, cet appareil permettra de gagner environ trois heures sur un vol transatlantique tout en atteignant, voire en dépassant, les objectifs de performances environnementales. Le premier vol de cet avion est prévu en 2023.

 

« Boeing se positionne à la pointe d’une transformation du secteur de la mobilité qui permettra de relier le monde plus rapidement que jamais, de manière à la fois sûre et efficiente », a déclaré Steve Nordlund, vice-président et general manager de Boeing NeXt. « Il s’agit d’un investissement stratégique maîtrisé en faveur d’une technologie supersonique qui poursuit sa maturation. Grâce à ce partenariat qui associe l’expertise supersonique d’Aerion à l’envergure industrielle planétaire et à l’expérience acquise par Boeing sur le marché de l’aviation commerciale, nous formons une équipe idéale pour construire durablement l’avenir des vols supersoniques. »

 

Fondée en 2003 dans le but de développer de nouvelles technologies aérodynamiques plus efficientes pour les avions supersoniques, Aerion a lancé en 2014 son jet d’affaires AS2 à 12 passagers. En 2018, la société a dévoilé la conception du moteur GE Affinity de l’AS2, qui répond aux normes actuelles en matière d’émissions et de bruit.

 

« Aerion est le leader industriel qui dispose de tous les atouts pour assurer le retour fructueux et durable des vols supersoniques », a déclaré Tom Vice, PDG d’Aerion. « L’AS2 est un véritable tremplin pour l’avenir de vols supersoniques efficients et conformes aux réglementations. Avec Boeing, nous créons un avenir plus rapide et davantage connecté qui réserve de formidables possibilités d’amélioration du potentiel et de la productivité de l’humanité. »

 

Boeing NeXt collabore avec des partenaires industriels et des organismes de réglementation pour piloter l’introduction responsable d’un nouvel écosystème de mobilité. Le portefeuille de la Division comprend des activités et des programmes de prototypage qui façonneront l’avenir de la mobilité urbaine, régionale et mondiale. Ces programmes portent notamment sur le développement de véhicules aériens autonomes et d’avions hypersoniques dédiés au transport de passagers.

 

Boeing est le premier groupe mondial d’aéronautique, le premier constructeur d’avions civils, ainsi que de systèmes de défense, de sécurité et spatiaux, et un fournisseur majeur de services aéronautiques et spatiaux commerciaux et gouvernementaux. Exportateur américain de premier plan, le Groupe compte parmi ses clients des compagnies aériennes, le gouvernement américain et des gouvernements alliés dans plus de 150 pays.

Démonstration réussie pour les Forces aériennes stratégiques

Florence Parly, ministre des Armées, exprime sa satisfaction après le nouveau succès d’un tir d’évaluation des forces du système d’armes « Rafale B / missile Air sol de moyenne portée amélioré (ASMP-A) »

Démonstration réussie pour les Forces aériennes stratégiques

Florence Parly, ministre des Armées, exprime sa satisfaction après le nouveau succès d’un tir d’évaluation des forces du système d’armes « Rafale B / missile Air sol de moyenne portée amélioré (ASMP-A) », au terme d’une opération représentative d’une mission réelle de dissuasion nucléaire.

Elle adresse ses vives félicitations à l'ensemble des aviateurs des Forces aériennes stratégiques (FAS), des personnels de la Direction générale de l'armement (DGA) et des entreprises qui ont œuvré à sa réussite.

Le lundi4 février 2019, un équipage de l’Escadron de chasse 2/4 « La Fayette » a décollé de la base aérienne 113 de Saint-Dizier pour une mission de plus de 11 heures comprenant toutes les phases caractéristiques d’une mission de dissuasion nucléaire : vol en haute altitude, ravitaillements successifs par C135 et A330 Phénix mis en œuvre par la 31e escadre aérienne de ravitaillement et de transport stratégique, pénétration en basse altitude dans des zones hautement défendues (sol-air et air-air), suivi de terrain et tir de précision d’un missile ASMP-A sans charge nucléaire, sur une zone d’essais du centre DGA Essais de missiles, à Biscarrosse, dans les Landes.

Planifiés de longue date et réalisés à échéances régulières, les tirs d’évaluation des forces constituent une démonstration de la fiabilité du système d’armes aéroporté dans la durée. Ce succès renforce la crédibilité technico-opérationnelle de la dissuasion dont la permanence de la composante aéroportée est assurée sans discontinuité par l’armée de l’Air depuis 1964.

Rafael releases new video footage of SPIKE NLOS launched from a light buggy

Rafael releases new video footage of SPIKE NLOS launched from a light buggy

 

February 4, 2019 – Rafael Advanced Defense Systems Ltd. has released a video from a firing test of the SPIKE NLOS launched from a light buggy (TOMCAR).

SPIKE NLOS is a 30 km Precision Guided Missile, part of the 5th generation electro-optical SPIKE Family, operational today in 31 countries worldwide. Last year, RAFAEL unveiled a light, modular launcher for the SPIKE NLOS missile, integrated on a light buggy (e.g. TOMCAR).

The SPIKE Launcher used in this test weighs only 1350 kg, including 8 rounds - providing armies and Special Forces with a low-weight, maneuverable, precision element that can be easily air-deployed deep into enemy territory and used to attack point targets (static & mobile) with very high precision, and with no dependence on GPS.

The video, which was taken during the launcher qualification process, shows the firing of the SPIKE NLOS missile to above 25 km at various target types and various firing trajectories (both very low and very high) ‒ defined according to the mission, scenario, and target type.

 

“This new launcher will enhance ground forces’ precise stand-off capabilities for low-signature operations in a variety of operational scenarios and requirements. Rafael continues to develop advanced, tailor-made solutions to afford forces increased maneuverability and effective fire-power to overcome battlefield challenges and achieve optimal mission results”, said Zvi M. Head of Rafael’s Tactical, Precision Weapon systems Directorate

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.