RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2

 

 

Florence Parly a annoncé lors de son discours de vœux aux Armées, le 21 janvier dernier, la notification du contrat global de soutien des hélicoptères Fennec de l'armée de Terre.

Les négociations conduites par la Direction de la Maintenance Aéronautique (DMAé), créée en avril 2018 ont été finalisées avec le groupement industriel Héli Dax à l'issue d'une mise en compétition. Ce contrat d'externalisation s'inscrit pleinement dans la stratégie de transformation du MCO Aéronautique conformément à la Loi de programmation Militaire 2019-2025.

Ce contrat, conclu pour une durée de dix ans, concerne les 18 hélicoptères Fennec dédiées à la formation aux vols aux instruments des pilotes des trois armées.

Ces hélicoptères seront, progressivement et durant l'année en cours, mis à disposition du groupement industriel. Ce dernier est engagé à fournir à la DMAé et pour l'Ecole de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (EALAT), la disponibilité et les services spécifiés pour conduire les formations des pilotes.

Ce premier contrat est le fruit de travaux et de négociations intenses conduits par la DMAé au profit des Armées. Il permet d'abaisser substantiellement le coût à l'heure de vol, de près de 3500 euros à 1800 euros, attestant par là-même du bien-fondé de la nouvelle stratégie du MCO aéronautique voulue par la ministre des Armées.

Il ouvre la voie à la notification d'autres contrats globaux et de longues durées avec un seul et unique maître d'œuvre industriel, responsabilisé sur un périmètre élargi.

_________________________

 

A propos des hélicoptères Fennec de l'armée de Terre :

L'hélicoptère Fennec Terre est un appareil employé en école pour la formation IFR (vol aux instruments) des pilotes. Les principales caractéristiques techniques de cet appareil sont :

  • 2 turbines Turbomeca (Puissance : 528 ch par turbine).

  • Rotor tripale.

  • Capacité : 6 places.

  • Longueur : 12,94 mètres, Hauteur : 3,34 mètres, Diamètre rotor : 10,69 mètres.

  • Masse maximale : 2600kg.

  • Vitesse de croisière : 240 km/h.

  • Autonomie : 2h30 (+20 ' de réserve)

MCO aéronautique :

un soutien de nouvelle génération pour les

hélicoptères Fennec de l'armée de Terre

 
The 2019 round of Enforce Tac, the international exhibition & conference for law enforcement, security and tactical solutions, will once again be accompanied by the European Police Trainer Conference (EPTK). Since 2006, the EPTK has been taking place in the run-up to the IWA OutdoorClassics trade fair, and since 2012 has been paired with Enforce Tac at Exhibition Centre Nuremberg. The association PiD – Police Trainers in Germany – organises the EPTK in collaboration with NürnbergMesse. U.T.SEC – Summit for Drones, Unmanned Technologies & Security – is also held alongside Enforce Tac.

 

Enforce Tac 2019: European Police Trainer Conference (EPTK) and drone defence

EOD BOMB SUITS

EOD BOMB SUITS

The YAYA LI7735 EOD Bomb Suit was designed to provide the Army / Police End Users a full protection area. Designed Mainly for the activities of mine clearance and EOD. Constructed and made of high quality materials offering maximum protection in case of explosion...
 

Communiqué de presse du ministre de l’Intérieur et de son homologue britannique

LE ROYAUME UNI ET LA FRANCE SIGNENT UN PLAN D'ACTION CONJOINT POUR S’ATTAQUER AUX TRAVERSEES IRREGULIERES DE PETITES EMBARCATIONS

 

• Investissement de plus de 6 millions de livres sterling (7 millions d'euros) dans de nouveaux équipements de sécurité.

• Couverture accrue par les caméras de surveillance des plages et des ports, surveillance aérienne et partage du renseignement.

• Engagement mutuel de mener des opérations de retour le plus rapidement possible dans le respect des lois internationales et nationales.

 

 

Le ministre de l'Intérieur et son homologue britannique ont convenu aujourd'hui (jeudi 24 janvier) d'un nouveau plan d'action visant à renforcer les efforts en vue de lutter contre l'activité des migrants dans la Manche.

 

Sajid JAVID et Christophe CASTANER ont tenu des discussions fructueuses à Westminster et se sont engagés à renforcer leur coopération pour lutter contre l'augmentation du nombre de migrants qui tentent de traverser ce dangereux couloir maritime à bord de petites embarcations.

 

Dans le cadre du plan d'action, qui prévoit d'investir plus de 7 millions d’euros dans de nouveaux équipements de sécurité, l'accent sera davantage mis sur l'engagement mutuel de mener des opérations de retour dans les meilleurs délais. Un petit nombre de migrants, qui ont traversé irrégulièrement en fin d'année dernière, ont été rapatriés en France ce matin.

 

En outre, le ministre de l'Intérieur et son homologue ont convenu que les migrants retrouvés dans la Manche seraient conduits au port sûr le plus proche, conformément au droit maritime international.

 

Le Royaume Uni continuera à travailler en étroite collaboration avec la France, et d'autres pays, pour renvoyer davantage de migrants entrés au Royaume Uni par bateau, ceci dans le but de décourager ces traversées dangereuses.

 

Le ministre de l'Intérieur britannique, Sajid JAVID, a déclaré :

 

« Il est essentiel que nous continuions à travailler étroitement avec nos partenaires français pour empêcher les migrants vulnérables de faire ces traversées périlleuses, et pour lutter contre les passeurs qui mettent leurs vies en danger.

 

Le plan d’action conjoint d’aujourd’hui renforce nos relations déjà solides et confirme les actions communes visant à maintenir la sécurité de nos deux frontières et à décourager ces trajets dangereux. »

 

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, a déclaré :

 

« Cet accord marque une nouvelle fois l’engagement du Royaume Uni à participer avec nous à la gestion de notre frontière commune. En luttant contre les traversées irrégulières de migrants à travers la Manche, nous préservons des vies et nous dissuadons l’arrivée de nouveaux migrants dans les Hauts de France. »

 

Le Royaume Uni a accepté d'allouer plus de 7 millions d'euros, notamment pour soutenir le plan d'action régional global mis en place par la France depuis début janvier. Il prévoit un renforcement de la surveillance et de la sécurité sur les plages et les ports français, ainsi qu'une coordination accrue entre les autorités françaises sur terre et en mer.

 

Environ la moitié des fonds proviendra des 50 millions d'euros déjà alloués au titre du traité de Sandhurst, l’accord de coopération franco-britannique signé par la Première ministre britannique et le président de la République en janvier 2018. Un financement supplémentaire de 3,6 millions d'euros sera utilisé pour le matériel et les mesures de lutte contre l’immigration irrégulière au moyen de petites embarcations, tels que la vidéosurveillance, les jumelles à vision nocturne et la capacité de reconnaissance des plaques d'immatriculation. Ceci permettra d’aider les équipes  britanniques et françaises de contrôles frontaliers et maritimes à détecter et réprimer les activités illégales.

 

Des caméras de surveillance supplémentaires seront placées stratégiquement dans les ports français, ainsi que dans des zones où les migrants peuvent tenter d’embarquer. Celles-ci fourniront des images de vidéo surveillance au Centre Conjoint de Coordination et d’Information de Calais qui réunit des personnels des forces de l’ordre français et britanniques.

 

Les patrouilles maritimes et aériennes de surveillance de la Manche seront renforcées, et les forces de l’ordre françaises et britanniques partageront davantage d’informations relatives à ces exercices. Les patrouilles pédestres des plages et zones côtières par la police française seront augmentées, dans le but d’interrompre les tentatives de passage. Les gouvernements français et britannique ont souligné que tous les auteurs d’infraction seront poursuivis.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.