RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2
RUBRIQUES COMMANDO 2

Grand Officier de la Légion d'honneur, il était le seul représentant des Forces aériennes françaises libres parmi les sept derniers Compagnons de la Libération.

Florence Parly, ministre des Armées, et Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, ont appris avec tristesse la disparition de Monsieur Claude RAOUL-DUVAL, Compagnon de la Libération.
Grand Officier de la Légion d'honneur, il était le seul représentant des Forces aériennes françaises libres parmi les sept derniers Compagnons de la Libération.
Dès juin 1940, il refusa l'armistice. Il gagna Londres et la France Libre du Général de Gaulle. Pilote de chasse, il combattit au Liban et en Libye. C'est en menant des opérations en France, en 1943, qu'il fut abattu au-dessus du Havre. Après un périple de plusieurs mois, mêlant résistance, entraide et évasions, il parvint à regagner l'Angleterre. Il participa aux opérations de l'année 1944 sur la France, la Belgique et les Pays-Bas.
Avec le décès de Claude RAOUL-DUVAL, c'est une part de l'histoire de l'armée de l'Air française qui disparait, c'est le souvenir de l'héroïsme venu du ciel qui s'éteint.
La Nation saura faire vivre et transmettre sa mémoire.
Par ses actions héroïques, par son dévouement pour sa patrie et par son abnégation à la défendre, Claude RAOUL-DUVAL demeurera un exemple d'engagement désintéressé et de courage.
Le ministère des Armées salue avec gratitude et reconnaissance la mémoire d'un authentique héros.
A l'instar des 1038 compagnons de la Libération, chers au Général de Gaulle, il incarna l'honneur de la Nation.
Les honneurs funèbres militaires lui seront rendus le mercredi 16 mai 2018 dans la cour d'honneur des Invalides.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Victimes ou témoins de l’attaque terroriste du 12 mai à Paris à l’Opéra, de l’aide est disponible au 08VICTIMES : 01 41 83 42 08
Suite à l’acte terroriste perpétré le vendredi 12 mai à Paris, l’ensemble des personnes victimes, directes et indirectes, témoins et personnes choquées par cet événement, sont invitées à se faire connaître au numéro national d’aide aux victimes mis en place par le ministère de la Justice et géré par la Fédération France Victimes :
08victimes@france-victimes.fr
Via ce numéro de téléphone accessible de 9h à 21h, 7 jours sur 7, les victimes peuvent bénéficier gratuitement des services d’aide immédiats et dans la durée, et notamment de :
-       Recensement des personnes concernées,
-       Soutien psychologique,
-       Informations sur les droits,
-      Accompagnement social…
Le 08VICTIMES permet d’accéder aux services de proximité :
-       A l’Espace d’Information et d’Accompagnement (EIA) de Paris, géré par Paris Aide aux Victimes à partir d’aujourd’hui 17h00 ;
-       Et à tous les services d’aide aux victimes de France Victimes, conventionnés par le ministère de la Justice, partout en France.
France Victimes est la fédération d’associations de professionnels de la prise en charge globale des victimes et un lieu de réflexion pluridisciplinaire sur le droit et l’aide aux victimes. C’est une présence sur tout le territoire français : réseau de 130 structures d’aide aux victimes et 800 lieux d’accueil conventionnés par la Justice et financés par l’État et les collectivités territoriales, en lien avec les services de police-gendarmerie, justice, santé et services sociaux. Écoute, information sur les droits, accompagnement psychologique et social, dans l’immédiateté et dans la durée, de manière gratuite et confidentielle, bénéficient à toutes les victimes de la délinquance (atteintes à la personne et aux biens), accidents de la circulation, catastrophes et accidents collectifs… Les actions sont conduites dans un esprit de médiation, de résolution équilibrée du conflit et d’une justice restaurative des personnes, comme du lien social : juste équilibre entre les droits de la victime et de l’auteur par l’échange entre les parties. 
www.france-victimes.fr
https://www.facebook.com/FranceVictimes/                          https://twitter.com/FranceVictimes
 

 

L'Estonie dans l'opération Barkhane


Paris, le jeudi 10 mai 2018
Communiqué de Florence Parly
L'Estonie dans l'opération Barkhane
Le Parlement estonien a voté en faveur d’un engagement au profit de l'opération Barkhane. A l'invitation du Mali et en liaison avec la France, l’Estonie va donc s’engager dès l’été 2018 à hauteur de 50 militaires déployés au Mali, pour une durée d’un an. Pour la première fois, un pays tiers sera directement intégré à l'opération Barkhane.
La ministre des Armées Florence Parly se félicite de cette annonce, qui promet de renforcer une coopération bilatérale déjà particulièrement étroite. Cet engagement témoigne d'une convergence de vues stratégiques importante, notamment sur les menaces qui pèsent sur la sécurité européenne.
Les armées françaises travaillaient déjà aux côtés des Estoniens en 2017 dans le cadre des mesures de réassurance de l’OTAN sur le flanc Est et de la contribution française à la présence avancée renforcée. La France a décidé de renouveler cette contribution en Estonie en 2019. Par ailleurs, quatre Mirage 2000-5 français stationnent actuellement en Estonie sur la base aérienne d'Amari, d’où ils contribuent à la mission de police du ciel de l'OTAN dans le ciel des trois pays baltes.
 
 

Thales signe un partenariat stratégique pour l’entretien de la flotte de véhicules Bushmaster des Pays-Bas

Thales signe un partenariat stratégique pour l’entretien de la flotte de véhicules Bushmaster des Pays-Bas
Thales a le plaisir d’annoncer que le gouvernement néerlandais vient de lui renouveler sa confiance en matière de véhicules protégés : un contrat de soutien en service sur six ans a été signé ce 26 avril au siège social de Van Halteren Metaal (VHM), aux Pays-Bas. Il a pour objet d’améliorer les performances et la disponibilité des véhicules Bushmaster de l’armée néerlandaise.
Le gouvernement néerlandais a signé avec Thales un contrat de soutien en service sur six ans, pour améliorer la performance de leur flotte de véhicules protégés Bushmaster.
Conçus et produits par Thales en Australie, les véhicules Bushmaster assurent depuis plus de 10 ans la protection des troupes néerlandaises
Ce partenariat innovant entre Thales et le commandement de la logistique et du matériel de l’armée néerlandaise prend la forme d’un contrat de soutien à long terme et offre à la flotte de Bushmaster une garantie supplémentaire de disponibilité.


 

UN NOUVEL OUTIL POUR LUTTER CONTRE LA RECIDIVE

 
UN NOUVEL OUTIL POUR LUTTER CONTRE LA RECIDIVE
Nicole  Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice, tient à saluer la mise en service, depuis le 11 avril 2018, du répertoire des données à caractère personnel collectées dans le cadre des procédures judiciaires (REDEX).
Ce nouveau répertoire national participe à la création du dossier judiciaire numérique unique pénal inscrit dans le projet de loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la Justice. Il aide le travail des acteurs judiciaires en leur donnant accès, pour les besoins des procédures, aux expertises médicales et psychologiques de personnes poursuivies ou condamnées.
Créé par la loi du 10 mars 2010 relative au risque de récidive criminelle et par le décret du 7 octobre 2016, qui précise les modalités de fonctionnement, le REDEX améliore la connaissance de la personnalité et l’évaluation de la dangerosité des personnes impliquées dans des procédures judiciaires, en mettant à disposition de l’autorité judiciaire des données relatives à leur passé et à leurs antécédents.
Placé sous l’autorité du ministère de la Justice et sous le contrôle du magistrat, chef du service du Casier judiciaire national, le REDEX centralise les expertises, évaluations et examens psychiatriques, médico-psychologiques, psychologiques et pluridisciplinaires à l’encontre des personnes poursuivies ou condamnées pour des faits pour lesquels un suivi socio-judiciaire est encouru.
La ministre de la justice souligne l’apport significatif de ce nouvel outil, fournissant aux juridictions pénales, des éléments essentiels sur la personnalité d’individus récidivistes.


 

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.