Renouvellement des missiles d’interception, de combat et d’autodéfense (MICA)

Renouvellement des missiles d’interception, de combat et d’autodéfense (MICA)

 

 

Florence Parly, ministre des Armées, a réuni le 24 juillet un Comité ministériel d'investissement à l’issue duquel elle a lancé la réalisation du programme d’armement « MICA nouvelle génération » (MICA NG). Ce programme de missiles permettra de renouveler la capacité d’interception à moyenne distance, de combat rapproché et d’autoprotection des Mirage 2000 et des Rafale de l’armée de l’Air et de la Marine nationale.

 

Ces missiles MICA NG remplaceront les actuels MICA, dont le retrait de service progressif est attendu entre 2018 et 2030. Les performances de ce nouveau missile permettront de faire face à l’évolution des menaces et des protections adverses, pour assurer la protection du territoire national, l’acquisition et le maintien de la supériorité aérienne et la protection de raids. Ces missiles seront développés en deux versions – autodirecteur infrarouge (IR) et électromagnétique (EM) –, et livrés entre 2026 et 2031.

 

Ses innovations dans les domaines des autodirecteurs et de la propulsion, ses capacités sol-air au travers de la version VL MICA et sa résilience aux normes ITAR dotent le MICA NG d’un fort potentiel export. Ces perspectives d’exportations ont été prises en compte dans la négociation contractuelle pour mieux répartir les efforts de financement et les bénéfices attendus. Ainsi, une part très significative des coûts de développement du missile sont supportés par les industriels titulaires de ce contrat (MBDA, Safran et Thales). En outre, le marché d’acquisition prévoit des redevances au profit de l’Etat, ainsi qu’un mécanisme de réduction du prix des missiles achetés par la France en cas d’atteinte des objectifs d’exportation.

 

Pour la France, les exportations sont partie intégrante du modèle économique de sa souveraineté en permettant à sa BITD (Base industrielle de technologie et de défense) de conserver sa capacité à couvrir tout le spectre des technologies critiques. Le ministère des Armées se tient aux côtés des industriels français via une politique vigoureuse de soutien, tout en attendant un juste retour pour les finances publiques de l’effort consenti par l’Etat.

 

La prise en compte systématique de ce levier dans les négociations contractuelles constitue un axe emblématique des améliorations attendues de la réforme de la DGA (Direction générale de l’armement) voulue par la ministre des Armées, annoncée le 5 juillet 2018. Son application dans les négociations du « MICA NG », premier programme d’armement lancé en réalisation dans le cadre de la LPM (Loi de programmation militaire) 2019-2025, promulguée le 13 juillet dernier par le président de la République, fonde le rééquilibrage des relations Défense/industrie promu par la ministre des Armées.

Une nouvelle frégate multi-missions, en version lutte anti sous-marine, rejoint les rangs de la Marine nationale.

Une nouvelle frégate multi-missions, en version lutte anti sous-marine, rejoint les rangs de la Marine nationale. Navires très polyvalents, furtifs et dotés d’une capacité de frappe unique en Europe, les FREMM constituent l’ossature de la flotte de surface dans les différents domaines de lutte à la mer.                 
La Direction générale de l'armement (DGA) a réceptionné le 18 juillet 2018 la frégate Bretagne, 5e frégate multi-missions (FREMM) destinée à la Marine nationale. Le programme FREMM est conduit au sein de l’Organisation conjointe de coopération en matière de programmes d’armement (OCCAR), en coopération avec l’Italie. Il participe à renouveler la composante frégate de la marine avec 8 bâtiments qui constitueront la colonne vertébrale de la flotte de surface. Les FREMM, conçues, développées et entretenues par Naval Group, sont les seules frégates européennes à mettre en œuvre des missiles de croisière navals.
La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit la livraison de la sixième frégate de lutte anti-sous-marine (Normandie) en 2019 et les deux derniers bâtiments de la série (Alsace et Lorraine), avec des capacités renforcées en défense aérienne, seront livrés à la Marine en 2021 et 2022. Elle prévoit également le renforcement des forces navales avec l’entrée en service d’ici à 2025 des 2 premières frégates de taille intermédiaire (FTI) et la rénovation de 3 frégates de type La Fayette.
La FREMM, armée par 105 marins, hommes et femmes hautement qualifiés, est un navire furtif, polyvalent, endurant et souple d’emploi, doté d’automatismes poussés. Dans sa version lutte anti-sous-marine, sa mission principale est la maîtrise d’une zone d’opération maritime, en surface et sous la mer, la frappe de précision dans la profondeur avec le missile de croisière naval (MdCN), le soutien et l’appui aux opérations de projection.
Son système d’armes comprend le Caïman Marine, hélicoptère de combat embarqué multi-rôles, doté d’une capacité de lutte anti-sous-marine particulièrement développée. Le couple FREMM–Caïman représente un saut capacitaire dans le domaine de la lutte sous-marine. La FREMM est également équipée de l’ECUME, la nouvelle embarcation tactique des commandos marine.
Jusqu’en 2022, la réalisation des FREMM assurera une part très significative de l’activité de Naval Group sur son site de Lorient et celle de nombreux sous-traitants, essentiellement des PME.
La Loi de programmation militaire 2019-2025, qui a été promulguée le 13 juillet 2018, prévoit un effort accéléré en faveur de la modernisation des équipements des armées.


 

CHICAGO, le 25 juillet 2018 — Boeing publie aujourd’hui ses résultats financiers au titre du deuxième trimestre 2018.

Boeing publie ce jour ses résultats du deuxième trimestre 2018
 
CHICAGO, le 25 juillet 2018 — Boeing publie aujourd’hui ses résultats financiers au titre du deuxième trimestre 2018.
 
Dennis Muilenburg, Président-directeur général de Boeing, et Greg Smith, Directeur financier et Directeur de la performance et de la stratégie de Boeing, feront le point sur les résultats du trimestre écoulé et sur les perspectives de l’entreprise à l’occasion d’une conférence téléphonique qui aura lieu à 16h30, heure de Paris (10h30 Eastern Time).
 

L’événement sera diffusé sur Internet à l’adresse suivante : http://event.on24.com/wcc/r/1776712/8895758A459EEBA4B047369A12546495.
 
Vous pouvez également suivre cette conférence en composant le +1-612-332-0107 depuis la France. Le code d’accès est « Boeing ».
 
Nous vous invitons à consulter le site du webcast avant la séance afin de vérifier que votre ordinateur est compatible avec les flux audio et le diaporama. Le cas échéant, vous trouverez sur le site les instructions à suivre pour télécharger les logiciels nécessaires.
 
Un communiqué de presse et des documents de présentation seront publiés sur le site www.boeing.com (rubrique Investors) avant la conférence.

 



 


ROME (Italy) - In the presence of the Italian Army Chief of Staff and of the Land
Armaments Director a contract for the first tranche of ten Centauro II Vehicles,
named “New Blindo Centauro” by the Italian Army, has been signed by the
Iveco - Oto Melara Consortium (CIO) senior management at Guidoni Palace,
headquarters of the General Secretariat of Defence and of the NationalArmaments Directorate.
The Centauro II marks a major step forward compared to the previous
Centauro I, in terms of power, observation capability, mobility, ergonomics,
firing range, communication and maximum crew protection.
Equipped with a new power pack delivering over 700hp and with H-drive
architecture, a hallmark of the 8x8 Centauro range, Centauro II features an
entirely digital system and a new generation turret mounting with a 120/45 mm gun.
The result is a new concept of wheeled armored vehicle capable of operating in
any scenario: from national security missions, to peace-keeping and support
operations including all interventions involving the Italian Armed Forces.
The CIO contract, including vehicles, equipment and logistics, is worth 159million euros.
This delivery is the first tranche of a total of 136 units.CIO Iveco – Oto Melara
The Iveco – Oto Melara Consortium, CIO in short, was established in 1985 on
equal participation between Iveco Defence Vehicles and former Oto Melara,
which is now Leonardo. Within the Consortium, Iveco Defence Vehicles, a CNH
Industrial company, is responsible for engines, gears and all the automotive
components, the hull and the final integration of wheeled armoured vehicles
while Leonardo is responsible for weapon systems, sight and fire control
systems and the hull and the final integration of tracked armoured vehicles. Both
companies have excellent skills in the field of protection against direct fire, mines

Paris, le 24 juillet 2018
Les douaniers de Dunkerque saisissent près de 10 tonnes de cigarettes de contrebande dans un conteneur


 

Le lundi 23 juillet 2018, les agents de la brigade des douanes de Dunkerque, suite à un ciblage recoupé avec des informations issues de la coopération douanière internationale, procèdent au contrôle d’un conteneur déchargé au port de Dunkerque.
 
Le manifeste du navire indique que le conteneur en provenance de Dakar (Sénégal) contient des articles de cuisine en plastique. L’ouverture du conteneur permet de découvrir des cartons contenant des cartouches de cigarettes. Au total, ce sont près de 50 000 cartouches, soit près de 10 tonnes de cigarettes, qui sont découvertes. Aucun justificatif régulier pour l’importation ne pouvant être fourni, ces cigarettes de contrebande seront saisies par les douaniers.
 
Au regard de la quantité, il s’agit d’une saisie exceptionnelle effectuée par les services douaniers dans le cadre du plan de lutte contre la contrebande de tabacs déployé sur le territoire national. En 2017, plus de 74 tonnes de produits du tabac ont été saisies par les agents de la direction régionale des douanes et droits indirects de Dunkerque.
 
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics a déclaré : « Je félicite les agents de la direction régionale des douanes de Dunkerque qui illustrent par cette saisie exceptionnelle le travail de l’ensemble des services douaniers qui contribuent au quotidien à la lutte prioritaire contre la contrebande de tabacs. Je leur demande d’être intraitables pour combattre le tabac illicite qui est à la fois l’ennemi de la santé des Français et des buralistes, seul réseau légal de distribution de tabac en France ».
 
En 2017, 238,2 tonnes de tabacs ont été saisies sur le territoire national et 112,3 tonnes à l’étranger sur renseignement de la douane française.
 
 

 Yannick BOREL, épéiste français sous contrat avec la douane,remporte la médaille d’or aux championnats du monde à Wuxi (Chine)


Après son sacre en individuel lors des championnats d'Europe d'escrime en juin dernier, Yannick Borel, remporte ce lundi le titre de champion du monde, confirmant ainsi sa place de leader de sa discipline.
Il a dominé la finale qu'il a remportée haut la main contre le Vénézuélien Ruben Limardo Gascon (15-4) à Wuxi, dans le cadre de ces mondiaux de l'escrime en Chine.
Avec son triple titre de champion d'Europe, il réalise ainsi un doublé rarissime, inédit depuis 1998 et Hugues Obry.
Agé de 29 ans, Yannick Borel, membre de l'Equipe de France Douane depuis 2012, confirme ainsi sa place de patron de l'épée française en concluant sa saison de la plus belle des manières.
Rodolphe Gintz, directeur général des douanes et droits indirects, a déclaré : "Je salue les résultats de ce grand champion, athlète de haut niveau, qui incarne l’esprit d’équipe ainsi que les valeurs d’effort et de performance, chers à l'administration des douanes.
La douane soutient le sport de haut niveau. L'Equipe de France Douane compte ainsi 35 athlètes sous contrat avec la douane française répartis dans cinq fédérations olympiques : l'athlétisme, l'escrime, le handisport, le judo et le ski.
 

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted, in any form or by any means, without the prior written permission of the Publisher.